Bruxelles veut que tous les fournisseurs de services cryptographiques signalent les transactions des Européens

La Commission européenne a entrepris d'obliger les plateformes traitant les transactions en pour les résidents de l'UE à partager des informations avec les autorités fiscales de l'Union. Selon la proposition, tous les fournisseurs de services de crypto-monnaies, quel que soit leur lieu d'établissement, devront se conformer aux nouvelles règles.

L'UE envisage de nouvelles obligations de déclaration pour les plateformes de crypto-monnaies au service des utilisateurs européens

Le pouvoir exécutif de Bruxelles a l'intention de faire adopter de nouvelles « règles de transparence fiscale » pour le secteur des crypto-monnaies. La proposition annoncée jeudi concerne tous les prestataires de services facilitant les transactions en crypto-actifs pour les clients résidant dans l'UE, et pas seulement ceux qui y sont basés.

À l'heure actuelle, les autorités fiscales du bloc ne disposent pas des informations nécessaires pour surveiller les produits obtenus par l'utilisation de crypto-monnaies, a insisté la Commission européenne (CE). Elles sont limitées dans leur capacité à s'assurer que les prélèvements sont effectivement payés alors que les Européens perdent des recettes fiscales, a-t-elle déclaré.

La nouvelle , destinée à complé la sur les marchés des crypto-actifs () et les règles de lutte contre le blanchiment d' convenues plus tôt cette année, devrait améliorer la capacité des États membres à détecter et à contrer la , l'évasion et la fraude fiscales, a précisé la Commission.

Les exigences de déclaration s'appliqueront à tous les fournisseurs de services de crypto-monnaies, quelles que soient leur taille et leur localisation, qui traitent les transactions de clients résidant dans l'UE. « Le non-respect grave » déclenchera des pénalités avec un niveau minimum déterminé valable dans toute l'Union.

« Notre proposition fera en sorte que les États membres obtiennent les informations dont ils ont besoin pour s'assurer que les sont payés sur les gains réalisés en négociant ou en investissant des crypto-actifs« , a commenté le commissaire à l'économie Paolo Gentiloni. « Elle est également pleinement compatible avec l'initiative de l' relative au cadre de déclaration des actifs cryptographiques« , a-t-il ajouté.

Il est prévu d'imposer les nouvelles obligations au secteur des crypto-monnaies en modifiant la directive relative à la coopération administrative (DAC). La CE a également suggéré de les étendre à la électronique et aux autres monnaies numériques.

Le projet de proposition sera soumis au Parlement européen pour consultation et au Conseil de l'Union européenne pour adoption. La Commission européenne prévoit que la directive actualisée entrera en vigueur le 1er janvier 2026.

4.3/5 - (7 votes)

Martin de Reis

Je m'appelle Martin et je suis rédacteur sur actucrypto.info. Je suis passionné par les crypto-monnaies et par la Defi en particulier. J'aime apprendre de nouvelles choses sur ce sujet et je suis toujours à la recherche des dernières informations à ce sujet. J'ai commencé à investir dans les cryptos il y a quelques années et j'apprécie l'idée de pouvoir investir facilement et à moindre coût dans des actifs numériques. C'est pourquoi je consacre beaucoup de temps à m'informer sur les crypto-monnaies et à écrire sur le sujet.

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :