Crypto : l’Europe menace de tout contrôler si cette Loi passe

L’Europe est l’un des continents caractérisés par une évolution croissante de l’usage des cryptomonnaies. Cependant, son utilisation ouvre la porte aux crimes et aux blanchiments d’argent. Afin de lutter efficacement contre ces problèmes, une loi a été proposée par le Parlement européen. Elle vise à contrôler toutes les transactions cryptos. Quels sont alors les termes de cette loi ?

Contrôle des appareils cryptos

La loi proposée par le Parlement européen vise en premier lieu à contrôler toutes les sources de distribution des cryptos. Elle propose un contrôle total des points d’envois de crypto contre de l’argent réel. Ces points d’envoi vers une autre source de crypto forment un ensemble de bloc sans surveillance. De ce fait, n’importe qui peut faire un dépôt vers une autre adresse contre de l’argent réel sans trace. Du point de vue du Parlement européen, cette situation favorise certains vices.

C’est pour cela, elle propose une loi afin d’apporter une certaine sécurité à ces types d’opérations. De telle sorte qu’elle ressemble au système bancaire. Ainsi, après tout dépôt via ces sources, l’identité du receveur et celle de l’envoyeur sont connues. Cette partie de la loi proposée offre à l’Europe un contrôle total des opérations. Si cette loi passe, il sera désormais capable de contrôler toutes les monnaies électroniques sous sa tutelle. C’est le début de la lutte contre les nouvelles formes de blanchiment d’argent.

Contrôle de toutes les opérations crypto

Les opérations crypto se font localement et de façons internationales entre plusieurs pays. La quantité envoyée ou reçue peut varier. Elle peut donc être minime ou grande. Généralement, aucun contrôle n’est effectué lors des opérations du genre. Les abonnés sont donc abandonnés à eux-mêmes, où toutes opérations sont régies par des adresses de portefeuille. Ces dernières ne renseignent en rien sur l’identité du vrai propriétaire du compte.

Cette situation facilite aussi le vol, le blanchiment d’argent et d’autres crimes. Ainsi, le deuxième volet de cette loi vise à non seulement contrôler tous les envois et retrait. Peu importe la quantité transférée, elle doit être soumise à ce deuxième volet de la loi. Accorder peu d’importance aux transferts d’une petite quantité de monnaie électronique est une erreur. En somme, la loi proposée vise à agir de sorte que toutes les opérations soient contrôlées à la loupe.

Limites de la vérification d’identité

L’un des buts de la loi proposée est le contrôle d’identité de toutes les opérations issues d’un point cryptoactif. Ainsi, tous les envois et retraits de crypto issues de cette source doivent être soumis aux termes de cette loi. Cependant, cette partie de la loi n’est pas exercée sur des personnes qui font leur opération sans passer par cette source. Ainsi, ils ne sont pas touchés par cette partie de la loi.

Les personnes disposant d’un portefeuille local choisissant de faire une opération via un site de courtage seront contrôlées. Ce contrôle se fera bien évidemment par ledit site de courtage. Cette loi donne à ces sites tous les droits de relever les identités des abonnés. Elle leur donne aussi le droit de tenir en échec les opérations suspectes. Les autres termes de cette loi mettent en exergue les méthodes qui seront utilisées afin d’anéantir les crimes via les cryptos.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info