La Banque de Russie prend des mesures pour protéger les sociétés de crypto-monnaies contre les sanctions

La Banque centrale de Russie a introduit des mesures visant à protéger les entités travaillant avec des actifs numériques contre les pressions des sanctions. Ces entreprises seront exemptées de certaines obligations de déclaration dans le cadre d’un allégement réglementaire visant à minimiser la charge pesant sur les organisations financières.

La Banque centrale de Russie assouplit la supervision des plateformes d’actifs numériques dans le cadre des sanctions.

La Banque centrale de la Fédération de Russie (CBR) a autorisé les émetteurs d’actifs financiers numériques (AFN) à ne pas divulguer d’informations sensibles au regard des risques de sanctions. L’exemption, valable jusqu’au 1er juillet 2023, concerne les données révélant les bénéficiaires effectifs de ces entités.

Selon une annonce citée par les médias cryptographiques russes, l’allègement temporaire de la déclaration fait partie d’un ensemble de mesures destinées à aider les personnes et les organisations opérant au sein de l’infrastructure du marché financier russe.

Bien que la Russie n’ait pas encore réglementé les crypto-monnaies comme le bitcoin, la loi existante “sur les actifs financiers numériques” permet aux entreprises d’émettre des pièces et des jetons dans des environnements contrôlés. Trois “opérateurs de systèmes d’information dans lesquels des DFA peuvent être émis” ont déjà été autorisés par la CBR. Il s’agit de la plus grande banque de Russie, Sber, du service de tokenisation Atomyze et de Lighthouse.

Dans le communiqué de presse, la Banque de Russie explique que l’allègement de la réglementation et de la surveillance accordé aux acteurs des marchés financiers et aux émetteurs de DFA depuis le début de l’année vise à minimiser la charge pesant sur ces organisations dans la situation économique et géopolitique actuelle.

Le gouvernement et les entreprises russes ont été la cible de sanctions occidentales croissantes imposées à la suite de la décision de Moscou d’envahir l’Ukraine voisine fin février. Les sanctions ont sévèrement limité leur accès aux finances et aux marchés mondiaux.

Une proposition visant à légaliser l’utilisation des crypto-monnaies pour les règlements internationaux afin de réduire la pression des sanctions a été soutenue par les institutions russes, y compris la banque centrale, qui a traditionnellement maintenu une position dure sur les réglementations crypto.

La CBR a insisté sur le fait que le soutien offert aux entreprises financières, y compris les émetteurs de DFA et les opérateurs d’échange, a atténué les effets négatifs des restrictions et leur a permis de s’adapter aux nouvelles conditions. Le régulateur prévoit des mesures supplémentaires dans le même sens, comme des amendements permettant la reconnaissance des pertes dues aux sanctions.

À propos de l’auteur, Laurent Gigaud

Je m'appelle Laurent et je suis rédacteur pour ActuCrypto.info, un site web dédié à l'information sur les crypto-monnaies. Je suis un passionné des crypto-monnaies et je m'efforce de partager mes connaissances et de fournir des informations de qualité à nos lecteurs. Je me suis intéressé aux crypto-monnaies en 2017 et j'ai commencé à investir et à trader. Depuis, je me suis spécialisé dans l'analyse technique et le trading des crypto-monnaies. Je suis également un grand fan de la technologie blockchain et j'essaie de lire autant que possible sur le sujet. J'aime également voyager et explorer de nouvelles cultures et de nouvelles technologies.