La montée en puissance de Visa et MasterCard en France : les commerçants en péril face à des frais exorbitants !

Les frais de transaction des réseaux américains Visa et MasterCard sont en hausse en France

Les réseaux américains et sont devenus de plus en plus populaires en ces dernières années, au détriment du réseau français Cartes Bancaires.

Cette popularité s'explique par le fait que le réseau français ne permet pas d'effectuer des paiements à l'international, ce que les géants américains offrent aux banques. Cependant, cette popularité a un coût élevé pour les commerçants, qui doivent faire face à des frais plus importants avec Visa et MasterCard.

Les commerçants expriment leur préoccupation face à l'augmentation des frais de réseau associés à Visa et MasterCard. Michel Khazzaka, fondateur de Valuechain, explique que Visa exerce des pressions sur les banques pour les inciter à privilégier son réseau et à délaisser Cartes Bancaires, en proposant des ristournes temporaires et des commissions sur les transactions. Les adhérents de la Fédération du et de la distribution soulignent également que les frais de réseau sont en croissance et sont plus élevés chez Visa et MasterCard, malgré le plafonnement de la commission d'interchange prévue par le règlement européen de 2015.

Les commerçants appellent à une réglementation des frais de transaction

Cette situation inquiète les différentes fédérations du commerce en France. Elles demandent à la Commission européenne d'encadrer les frais de transaction liés aux réseaux américains. Philippe Joguet, spécialiste des questions financières de la FCD, souligne que le nombre de cartes « only » (qui ne passent que par un seul réseau) est en progression constante, représentant 5 à 10 % des transactions, voire plus dans certains secteurs.

Bertrand Pineau, délégué général de Mercatel, fait également part de ses préoccupations en indiquant que les consommateurs utilisent les réseaux internationaux sans se rendre compte des différences de frais. Il est d'ailleurs constaté que dans deux cas sur trois, les détenteurs de cartes « co-badgées » choisissent Visa ou MasterCard plutôt que Cartes Bancaires. Cette situation entraîne une diminution de la popularité du réseau français.

Les limites de la réglementation européenne

Les cartes business ou commerciales représentent un autre point d'inquiétude pour les commerçants. En effet, le règlement européen qui plafonne les commissions d'interchange ne s'applique pas à ce type de cartes. Philippe Joguet explique que ces cartes sont émises en plus grand volume ces dernières années. Par exemple, sur les cartes business américaines, les frais peuvent atteindre 1,6 % du montant de la transaction, tandis qu'ils ne sont que de 0,9 % sur le réseau français Cartes Bancaires.

Il est important de souligner que la européenne limite les frais à 0,2 % sur les cartes de débit et à 0,3 % sur les cartes de crédit personnelles. Cette différence de frais est significative, compte tenu des 662 milliards d'euros générés par les paiements par carte bancaire en France en 2021. Les commerçants souhaitent donc obtenir une meilleure réglementation des frais de transaction de la part de la Commission européenne pour faciliter leurs activités.

4.3/5 - (7 votes)

Laurent Gigaud

Je m'appelle Laurent et je suis rédacteur pour ActuCrypto.info, un site web dédié à l'information sur les -monnaies. Je suis un passionné des crypto-monnaies et je m'efforce de partager mes connaissances et de fournir des informations de qualité à nos lecteurs. Je me suis intéressé aux crypto-monnaies en 2017 et j'ai commencé à investir et à trader. Depuis, je me suis spécialisé dans l'analyse technique et le des crypto-monnaies. Je suis également un grand fan de la technologie et j'essaie de lire autant que possible sur le sujet. J'aime également et explorer de nouvelles cultures et de .

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :