La ruée vers l’adhésion : 23 pays veulent rejoindre les BRICS

Chaque année, le sommet des BRICS attire l'attention du monde entier, mais cette année, une nouvelle histoire se déroule. Alors que le sommet se prépare à ouvrir ses portes à Johannesburg, l'intérêt international pour ce bloc économique prend de l'ampleur, avec 23 nations faisant officiellement acte de candidature.

Le sommet des BRICS : un événement à ne pas manquer

Le sommet des BRICS, prévu du 22 au 24 août, se déroulera à Johannesburg. En tant qu'hôte de cette année, l'Afrique du Sud joue un rôle clé, avec la présence attendue de son président, Cyril Ramaphosa. Il sera rejoint par des figures mondiales telles que le président chinois , le président brésilien Luiz Lula da Silva et le Premier ministre indien Narendra Modi. Toutefois, le président russe ne sera pas présent en personne.

Un attrait croissant pour le bloc économique des BRICS

La liste des pays cherchant à rejoindre les BRICS est impressionnante, allant de l' à l'Éthiopie. Les pays candidats comprennent l'Algérie, l'Argentine, le Bangladesh, Bahreïn, la Biélorussie, la Bolivie, le Venezuela, le Vietnam, , le Honduras, l'Égypte, l'Indonésie, l', le Kazakhstan, le Koweït, le Maroc, le , l'État de Palestine, l'Arabie Saoudite, le Sénégal, la Thaïlande, les Émirats Arabes Unis et l'Éthiopie.

Lire Plus  Les BRICS prêts à renverser la domination du dollar avec une monnaie commune

Selon Naledi Pandor, ministre sud-africaine des Relations internationales et de la Coopération, un rapport spécial sera présenté lors du sommet aux leaders des BRICS, détaillant les principes d'expansion de l'association et les pays désireux d'intégrer le bloc. Elle souligne avec insistance :

« C'est aux leaders de prendre la décision finale sur cette question. »

Naledi Pandor ajoute également : « Nous nous souvenons que l'Afrique du Sud a été le premier pays à être admis à l'association ès sa création. En tant que président des BRICS, l'Afrique du Sud négociera au sommet sur le modèle d'expansion et ses principes et critères. Nous nous dirigeons progressivement vers un consensus sur l'expansion des BRICS et nous espérons qu'il sera atteint lors du sommet. »

Invitations de grande envergure pour le sommet

Au-delà des candidatures, le sommet voit un éventail d'invitations lancées à travers le monde. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, avec le soutien de ses homologues des BRICS, a invité 67 dirigeants de pays d'Afrique, d'Amérique latine, d'Asie et des Caraïbes. De plus, 20 représentants d'importantes organisations internationales ont été conviés, parmi lesquels le secrétaire général des Nations Unies et le président de la Nouvelle de développement, également connue sous le nom de Banque des BRICS.

Lire Plus  Les BRICS débattent de leur expansion ; plus de 12 membres sont intéressés par une adhésion

Cependant, il est à noter qu'une personnalité mondiale manquera à l'appel. Le président français Emmanuel Macron, qui avait exprimé son intérêt pour le sommet, n'a pas été invité.

La scène est prête pour un sommet mémorable, où les décisions prises pourraient redéfinir la dynamique économique mondiale. Reste à voir comment ces développements façonneront l'avenir du bloc des BRICS.

4.4/5 - (8 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :