Le Brésil considère la banque des BRICS comme une institution financière alternative, selon le président Lula

Le gouvernement brésilien considère la de développement créée par les BRICS comme une alternative aux institutions financières traditionnelles, a déclaré le chef de l'État brésilien à des diplomates africains. Le président Lula da Silva s'est également engagé à ce que la banque améliore la coopération avec ses homologues africains.

Le Brésil souhaite que la nouvelle banque de développement des BRICS se renforce en tant qu'instrument de financement

Les autorités de Brasilia considèrent la Nouvelle banque de développement (NDB), créée par les nations BRICS (, , , Chine et du Sud), comme une alternative prometteuse aux institutions financières traditionnelles, a déclaré le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, cité par l'agence de presse Tass.

Lula a fait cette déclaration lors d'une réunion avec des ambassadeurs de pays africains. « Nous voulons que la banque des BRICS se renforce en tant qu'instrument alternatif de financement et nous renforcerons notre coopération avec la Banque africaine de développement« , a-t-il souligné.

Lire Plus  Les membres des BRICS, de l'Union économique eurasienne et de l'OCS envisagent de discuter de la formation d'une alliance élargie

Les institutions financières et bancaires internationales actuelles ignorent les besoins des pays en développement et ne leur conviennent pas, car nombre de ces pays sont « étranglés par des dettes écrasantes« , a-t-il expliqué jeudi.

Les pays des BRICS ont créé la NDB, anciennement appelée Banque de développement des BRICS, ès avoir signé un accord à Fortaleza, au Brésil, au cours de l'été 2014, alors que Dilma Rousseff était présidente du Brésil. En mars 2023, elle a été élue présidente de la banque.

La banque de développement des BRICS des projets d'infrastructure et de développement durable dans les États membres du bloc et les pays en développement. En 2021, la NDB a admis le Bangladesh, l'Égypte, les Émirats arabes unis et l'Uruguay dans le champ de ses activités.

Lire Plus  24 nations s'alignent contre le dollar alors que les BRICS cherchent à lancer une nouvelle monnaie mondiale

Près de 100 projets pour près de 33 milliards de dollars ont été approuvés par la banque depuis son lancement dans des domaines tels que les transports, l'approvisionnement en eau, l'énergie propre, l'infrastructure numérique et sociale, et la construction urbaine, indique le rapport.

En avril dernier, la banque basée à a annoncé avoir émis ses premières obligations « vertes » en dollars américains pour un montant de 1,25 milliard de dollars. Le produit de l'émission sera utilisé pour financer ou refinancer des projets « verts » éligibles dans les pays participants.

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :