Les frères Winklevoss portent plainte contre la SEC américaine pour le rejet du produit ETF Bitcoin

Les fondateurs de Gemini dénoncent le refus de la SEC pour les ETF Bitcoin, mais pourquoi ?

Depuis dix ans, les fondateurs de , Cameron et Tyler Winklevoss, se battent pour obtenir l'approbation de la Securities and Exchange Commission (SEC) pour leur ETF Bitcoin. Malheureusement, la SEC a rejeté leur demande, tout comme elle rejette les produits similaires de et Fidelity. Mais pourquoi cette résistance face à un produit réglementé si important pour les investisseurs institutionnels ?

Les investisseurs institutionnels mettent la pression, mais la SEC reste réticente

Avec près de 10 000 milliards de dollars d'actifs sous , BlackRock est l'un des principaux investisseurs institutionnels du monde. Et il n'est pas seul. Les investisseurs institutionnels voient le marché des crypto-monnaies, d'une valeur de 1 000 milliards de dollars, comme une opportunité d' incontournable dans un contexte de croissance de l'inflation. La demande pour des actifs numériques bien structurés, tels que le bitcoin et l', est en constante hausse.

Cependant, la SEC est réticente à approuver les produits Bitcoin réglementés. Selon l', la plupart des actifs numériques sont encore considérés comme des titres non réglementés, et la SEC se concentre plutôt sur l'introduction d'une numérique nationale. Cette divergence d'opinion politique pourrait bien être au cœur des débats lors des prochaines élections présidentielles américaines.

Cameron Winklevoss critique la SEC pour son refus répété

Frustré par le refus constant de la SEC, Cameron Winklevoss a vivement critiqué le régulateur américain. Selon lui, la SEC a poussé les investisseurs américains vers des produits risqués et des entreprises non réglementées comme FTX. Il estime que la SEC doit cesser d'outrepasser ses pouvoirs et se concentrer sur la .

En effet, certains investisseurs se sont tournés vers des produits réglementés mais risqués, comme le Grayscale Bitcoin Trust (), en l'absence d'alternatives sûres. Ce manque de choix sécurisés a également été souligné par les frères Winklevoss lorsqu'ils ont déclaré que les investisseurs américains étaient dans une situation précaire, alors qu'ils auraient pu accéder à des produits safes grâce à l'ETF Bitcoin de Gemini il y a dix ans.

La SEC doit-elle revoir sa position ?

La question de l'approbation des ETF Bitcoin reste donc en suspens, et les investisseurs institutionnels continuent de faire pression pour entrer dans l'industrie des crypto-monnaies. Il est clair que la demande pour des produits réglementés ne peut être ignorée, d'autant plus que le prix du Bitcoin bénéficie des récentes frénésies autour des ETF. Il est peut-être temps pour la SEC de réévaluer sa position et de trouver un équilibre entre réglementation et ouverture aux nouveaux actifs numériques.

En attendant, les investisseurs ne peuvent qu'espérer que les régulateurs américains prendront en considération les préoccupations des acteurs de l'industrie. Le temps nous dira si l'ETF Bitcoin finira par être approuvé, mais une chose est sûre : les frères Winklevoss ne baissent pas les bras et continuent de lutter pour faciliter l'accès aux actifs numériques pour tous les investisseurs.

4.3/5 - (7 votes)

Natalia Savas

Je m'appelle Natalia et je suis rédactrice sur actucrypto.info. Je suis une fan des crypto-monnaies et je suis passionnée par le monde de la technologie et de la . Depuis que j'ai découvert le monde des crypto-monnaies, j'ai été fascinée par le potentiel qu'elles offrent aux utilisateurs et j'ai décidé de me spécialiser dans le domaine.

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :