Les législateurs américains présentent une nouvelle loi sur la Commission nationale de l’Intelligence Artificielle

Une proposition de loi pour réglementer l'utilisation de l' () aux

L'essor des IA et la nécessité de les réglementer

En 2023, l'Intelligence Artificielle (IA) est au cœur des débats technologiques. L'année précédente a été marquée par de nombreuses avancées dans ce domaine, avec notamment le lancement de l'IA d' et de l'IA Bard de Google. Ces promettent de simplifier les tâches dans de nombreux secteurs.

Cependant, cette avancée rapide soulève de nombreuses questions quant à la nécessaire pour encadrer l'utilisation de l'IA. En effet, si ces technologies sont créées avec de bonnes intentions, elles peuvent également être utilisées de manière abusive. Il est donc essentiel de mettre en place des règles pour protéger les utilisateurs contre d'éventuels dommages.

Lire Plus  Maximisez la sécurité de vos investissements en crypto-monnaies avec ces 5 astuces !

Une loi pour superviser l'approche du pays en matière d'IA

Pour répondre à cette problématique, des législateurs des groupes démocrate et républicain proposent un projet de loi visant à créer une commission chargée de superviser l'approche du pays en matière d'IA. Cette commission aurait pour mission de réglementer l'utilisation de l'IA et de protéger les utilisateurs contre les potentiels dangers.

La proposition de loi, également connue sous le nom de National AI Commission Act, est portée par les représentants Ted Lieu, Anna Eshoo et Ken Buck. Ces derniers soulignent l'importance de ne pas rester passifs face à l'essor de l'IA et de mettre en place des réglementations pour éviter tout abus.

Des personnalités soutiennent la loi sur la commission nationale sur l'IA

Cette initiative bénéficie du soutien de plusieurs personnalités influentes dans le domaine de l'IA. Gary Marcus, professeur émérite à l'université de New York et coauteur du livre « Rebooting AI », souligne la nécessité d'une stratégie nationale dans le domaine de l'IA pour préserver les intérêts des citoyens américains. Il considère la loi bipartisane sur la commission nationale de l'IA comme une mesure adéquate pour répondre à cet enjeu.

Lire Plus  Le cofondateur de BitMex, Arthur Hayes, envisage un fort rebond du bitcoin en tant que monnaie de l'IA

Merve Hickok, présidente du Center for AI and Digital Policy, exprime quant à elle son soutien à cette proposition de loi. Selon elle, il est nécessaire de définir des lignes directrices et des limites pour encadrer l'utilisation de l'IA, tout en prenant en compte les préoccupations du public.

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :