Un rapport révèle que les dernières sanctions de l’UE vont restreindre l’accès des Russes aux services cryptographiques en Europe

Les nouvelles sanctions discutées par les États membres de l'UE dans le cadre de l'escalade actuelle du conflit en Ukraine vont restreindre les services de crypto-monnaie européens pour les Russes.

Les rapports sur ce durcissement ont été publiés après que l’Union ait interdit, au début de l’année, l’accès des résidents et des entreprises russes aux services de crypto-actifs de “grande valeur“.

L’UE devrait cibler les services de crypto-monnaies pour les Russes dans le cadre d’une nouvelle série de sanctions contre l’Ukraine.

L’Union européenne s’apprête à infliger de nouvelles sanctions à la Russie en raison de sa décision d’annoncer une mobilisation partielle dans le cadre de l’escalade de son intervention militaire en Ukraine et de sa volonté d’annexer les territoires ukrainiens occupés par le biais de ce qui est considéré comme des référendums fictifs.

Le train de mesures frappera en premier lieu le commerce, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ayant annoncé son intention d’imposer une nouvelle interdiction des importations russes ainsi que de l’exportation de technologies susceptibles d’être employées par l’armée russe. Un plafonnement du prix du pétrole russe est également prévu.

Les nouvelles mesures viseraient également à restreindre davantage la capacité des Russes à transférer des richesses en utilisant des actifs numériques comme les cryptomonnaies, selon Bloomberg qui cite une source bien informée. Bruxelles veut empêcher les entreprises européennes de fournir des services de portefeuille, de compte ou de garde de crypto-monnaies aux citoyens et entités russes, révèle le rapport.

Les bijoux et les pierres précieuses figurent également sur la liste, a ajouté la personne, demandant à ne pas être identifiée car la proposition est encore confidentielle. La proposition suggère également de sévir contre les personnes qui tentent de contourner les sanctions, vise à interdire aux ressortissants de l’UE d’occuper des rôles dans les entreprises publiques russes et à punir les personnes et entités impliquées dans la mise en scène des récents référendums en Ukraine.

Les crypto-monnaies ont été ciblées dans les sanctions introduites ce printemps, la cinquième série de mesures de ce type approuvées par le Conseil de l’UE, conçues pour réduire les failles existantes dans l’espace crypto. À l’époque, l’Union européenne avait interdit la fourniture de services de crypto-actifs “de grande valeur” aux entités et résidents russes. Les restrictions s’appliquaient aux fonds numériques dépassant 10 000 €.

Depuis que Moscou a lancé, fin février, une invasion militaire à grande échelle de l’Ukraine voisine, qui a obtenu le statut de candidat à l’adhésion à l’UE, le bloc des 27 a adopté de multiples trains de sanctions contre la Fédération de Russie. Pour que chacune d’entre elles soit appliquée, l’approbation unanime de tous les États membres est requise.

À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.