fructify

La DeFi au cœur de toutes les interrogations

Le mois d’octobre démarre de manière intéressante. En effet, on assiste aux accusations portées contre BitMEX.

Le mobile de l’accusation

La bourse gère plus de 1,5 milliard de dollars de transactions chaque jour.  La CFTC  l’accuse d’avoir exploité une plateforme de négociation non enregistrée. Pire, elle n’a pas empêché le blanchiment d’argent en vertu du Bank Secrecy Act (BSA).

La DeFi rime-t-elle avec blanchiement d’argent?

Les régulateurs ne fermeront pas les yeux sur les protocoles DeFi. La raison est toute simple. Il y a des indices concordants qui permettent de croire en un blanchiment d’argent. Ce qui est contraire à la loi.

Un autre membre de crypto twitter souligne que le protocole Uniswap se trouve aux États-Unis.  Le pirate informatique KuCoin l’a exploitée pour blanchir des fonds. Ce qui en fait une cible de choix pour les régulateurs. Ici, comme prévu, il y a eu un tollé de la communauté crypto.

 

fructify