fructify

Des banquiers suédois s’inquiètent du projet de monnaie numérique e-Krona

Les banques suédoises se préoccupent désormais du le projet de CBDC proposé par le pays. L’e-krona, qui, selon elles, pourrait avoir un impact significatif sur leur industrie.

La Suède, connaît une baisse de l’utilisation des espèces pour les paiements. Elle est sur le point de finaliser une décision sur l’opportunité de poursuivre sa CBDC. Il s’agit de L’e-krona, d’ici novembre de l’année prochaine. Néanmoins, Riksbank déclare que si le projet aboutissait, il souhaiterait effectuer des paiements e-krona «aussi facilement que d’envoyer un SMS».

Avantage de l’utilisation de CBDC

Un avantage de l’utilisation de CBDC est que les utilisateurs d’e-krona peuvent contourner les entités intermédiaires. C’est le cas des banques commerciales privées. L’on peut se connecter directement à la banque centrale. En outre, la Riksbank offre apparemment de meilleurs taux d’intérêt et une meilleure protection à ses utilisateurs, par rapport aux banques locales.

Mais les banquiers suédois y voient un changement radical dans le système bancaire local qui pourrait «leur coûter leur base de dépôt». Ils estiment que si les citoyens commencent à transférer leurs dépôts dans e-krona, cela priverait les banques privées de financement. Cela rendrait également les banques commerciales dépendantes des marchés de gros pour la liquidité.

En outre, Yazdi note qu’une couronne numérique en chaîne serait traçable. Cela pourrait amener la banque centrale à aller au-delà des politiques financières et dans des domaines tels que la confidentialité.

Type d’exploration de CBDC

De nombreuses banques centrales du monde entier s’engagent désormais dans un certain type d’exploration de CBDC. Les projets de monnaie numérique s’alimentent  principalement par la pandémie COVID-19. En 2020, l’épidémie de coronavirus contraint de nombreux consommateurs à ne plus payer d’argent.

En ce qui concerne les personnes sortant du système bancaire, Cecilia Skingsley, sous-gouverneur de la Riksbank, déclare que les banques se trouvaient déjà confronter à des risques de cyber-ruptures du système.

Cependant, le conseiller de l’Association suédoise des banquiers, Rickard Eriksson, craint toujours que la Riksbank ne précise pas ce qu’elle prévoyait de faire une fois qu’elle aura collecté plus de dépôts.

Bravo, vous venez de lire la totalité de cet article !

Pour vous féliciter nous allons vous offrir gratuitement notre méthode pour investir dans les crypto-monnaies simplement et en automatique avec l’objectif de générer un revenu régulier tout en protégeant votre capital autant que possible.

Pour accéder à votre cadeau, cliquer ici et inscrivez-vous : https://www.fructify.io/actucrypto.

fructify