fructify

Hoskinson contredit l’étude de Harvard et du MIT sur le vote par blockchain


Charles Hoskinson,  publie une vidéo réfutant les conclusions d’une recherche conjointe de Harvard et du MIT. La recherche vise à réfuter un système de vote numérique. Cela serait une meilleure alternative au système actuel.

Dès 2016, Donald Trump déclare qu’il y avait des irrégularités dans le processus électoral. Actuellement, il existe un différend sans précédent sur une possible fraude électorale. Selon le président américain en titre, il y eut de nombreux cas de fraude, de destruction de votes et d’autres irrégularités dans les swing states décisifs.

L’inventeur de Cardano met en évidence la complexité du vote blockchain

Hoskinson note que la recherche offre une bonne perspective sur le système de vote en général bien qu’il rejette les conclusions. Selon la recherche, un système de vote approprié doit garantir le respect de cinq points. Ces points sont: l’anonymat du vote, la transparence, l’indépendance du système, la contestation du processus, l’audit. Selon l’étude, le système de vote basé sur la blockchain ne présente pas ces caractéristiques.

Le PDG de l’IOHK  explique que la recherche ne prend pas en compte des aspects cruciaux tels que la démographie. Elle ne tient pas compte du contexte et la dynamique sociale dans un système. Par conséquent ses conclusions sont limitées. Selon Hoskinson ces  problèmes de sécurité mis en évidence peuvent survenir dans un système traditionnel ou  blockchain.  Malgré cela, la technologie blockchain offre des solutions qui peuvent être difficiles à mettre en œuvre dans un système traditionnel.

Hoskinson estime donc qu’une bonne solution est de mettre en place un système hybride. Ainsi les gens peuvent choisir la méthode de vote la plus appropriée. Un système de vote basé sur la technologie blockchain devrait, selon le PDG de l’IOHK, présenter les caractéristiques favorables.  Ses caractéristiques sont: un mécanisme d’identification et de gestion de l’identité, devrait permettre la reproduction du vote et empêcher la falsification.

 

Enfin, Hoskinson estime qu’il est tout aussi important de disposer d’un environnement opérationnel sécurisé pour le système électoral. L’inventeur de Cardano affirme en outre que des progrès sont accomplis sur cette question, mais soutient qu’il n’y a rien de sûr à 100%. Il souligne également que la construction d’une infrastructure omniprésente sécurisée est très coûteuse.

 

fructify