fructify

La banque centrale néerlandaise veut une preuve des adresses de retrait des utilisateurs de crypto

La banque centrale des Pays-Bas, Nederlandsche Bank   annonce qu’elle  impose de nouvelles règles de lutte contre le blanchiment d’argent. Ce qui obligent  les clients de tous les échanges cryptographiques locaux à prouver qu’ils contrôlent leurs adresses de retrait. Journaliste crypto, Aaron van Wirdum  attire l’attention sur les dernières réglementations.

DNB  déclare que les fournisseurs de services de cryptographie doivent  s’assurer que leurs clients ne figurent pas sur une liste de sanctions néerlandaise ou européenne. La mise à jour continue en déclarant qu’ils doivent également «signaler tout succès» au DNB.

Seuls les retraits dans lesquels les utilisateurs détaillent leurs transactions et le statut de propriété du portefeuille seront autorisés. Cela signifie que les clients des bourses néerlandaises doivent maintenant fournir la raison de leurs achats Bitcoin. Ainsi que le type de portefeuille qu’ils utilisent. 

Bitonic  déclare avoir trouvé ces nouvelles règles inefficaces et disproportionnées. Par ailleurs, il affirme avoir trouver un écho chez plusieurs utilisateurs. Ils croit  également que la preuve de la propriété était intrusive et inefficace.

Alors que la DNB ne précise pas comment ces mesures empêcheraient les utilisateurs de falsifier les détails de propriété et de transaction.  Bitonic qui n’est pas d’accord avec la décision réglementaire de la DNB  invite les  utilisateurs d’envoyer leurs plaintes à ce sujet.

fructify