fructify

La SEC  dépose une plainte contre Ripple

La Securities and Exchange Commission (SEC) américaine intente une action en justice contre Ripple. L’agence affirme que la société californienne de blockchain vend des titres non enregistrés sous la forme de jetons XRP à des investisseurs particuliers depuis sept ans.

La SEC déclare que Ripple levait 1,3 milliard de dollars au cours de cette période.

Les défendeurs sont également le PDG Brad Garlinghouse et le co-fondateur Chris Larsen que l’agence appelle «les principaux détenteurs de titres». Selon le document, collectivement, les deux vendent des jetons pour 600 millions de dollars.

Ripple paye divers services avec des jetons, y compris la tenue de marché, selon la Commission.

Le procès s’examine par le tribunal fédéral du district sud de New York. La SEC accuse les défendeurs d’avoir violé la disposition d’enregistrement du Securities Act (1933). Il exige une injonction contre d’autres ventes, le retour de tous les fonds collectés avec compensation et le paiement d’amendes civiles.

Rappelez-vous que Ripple avertit la communauté à l’avance du procès imminent.

Même avant le dépôt proprement dit, Brad Garlinghouse déclare qu’il s’agissait d’une tentative du président sortant de la SEC, Jay Clayton, “de limiter l’innovation dans l’industrie à Bitcoin et Ethereum”. À son avis, les responsables de l’administration Trump tentent enfin de nuire à l’industrie. Il attend plus de compréhension de la part du gouvernement Biden.

Ripple est prêt pour des batailles juridiques et promet de défendre l’ensemble de l’industrie.

Bravo, vous venez de lire la totalité de cet article !

Pour vous féliciter nous allons vous offrir gratuitement notre méthode pour investir dans les crypto-monnaies simplement et en automatique avec l’objectif de générer un revenu régulier tout en protégeant votre capital autant que possible.

Pour accéder à votre cadeau, cliquez ici et inscrivez-vous : https://www.fructify.io/actucrypto

fructify