fructify

Le DoJ américain extrade un opérateur présumé d’AirBit Club Ponzi du Panama

Département de la justice des États-Unis (DoJ) et district sud de New York (SDNY) extradent un membre d’un prétendu stratagème de ponzi AirBit Club. Ils réalisent ce coup pour «un réseau de fraude et de blanchiment d’argent coordonné au niveau international». Et, il est prétendument impliqué dans l’escroquerie d’individus «par le biais d’investissements dans AirBit Club».

Dans un communiqué publié le lundi 30 novembre, le DoJ identifie un Gutemberg Dos Santos, citoyen brésilien et américain, comme l’un des six opérateurs d’AirBit Club. Dos Santos, arrêté le 18 août 2020, à Panama City, subit un jugement devant le SDNY.  En fait, il subit maintenant la détention aux États-Unis.

Le DoJ allègue que Dos Santos et cinq autres opérateurs organisent des événements somptueux visant à convaincre les victimes d’acheter des adhésions au AirBit Club. Elles promettaient des retours garantis. Selon le DoJ, une fois qu’une victime investit, un promoteur leur donne accès à un portail en ligne AirBit Club. Cela lui permet d’afficher les prétendus retours sur les adhésions. Le DoJ allègue également que si les victimes voient des «bénéfices» s’accumuler sur leur portail en ligne.

L’AirBit Club est toujours actif. Son site Internet indique certains des événements susmentionnés. En effet, le plus récent a lieu à Sao Paulo, au Brésil, l’année dernière. De plus, parmi les six inculpés se trouvait Scott Hughes, un avocat californien. Selon DoJ, il aide à «supprimer les informations négatives sur AirBit Club et Vizinova sur Internet».

 

fructify