fructify
Accueil Actualités Le régulateur américain va empêcher les banques de mettre sur liste noire...

Le régulateur américain va empêcher les banques de mettre sur liste noire les entreprises de cryptographie

0
43
fructify

Le régulateur américain va empêcher les banques de mettre sur liste noire les entreprises de cryptographie


Un organisme de réglementation américain des services financiers cherche enfin à refuser aux banques et autres institutions financières le droit de refuser les services aux entreprises en fonction de leur secteur d’activité. Une nouvelle règle proposée verra enfin les banques juger les entreprises de crypto-monnaie. Cela va se faire en fonction des mérites des licences et de la conformité. Cette étape pourrait être un grand succès pour le marché de la cryptographie en termes d’adoption croissante.

Accès équitable aux services bancaires

le Bureau du contrôleur de la monnaie annonce la nouvelle règle proposée dans un communiqué de presse récemment. Le régulateur estime que la nouvelle règle “garantira un accès équitable aux services bancaires. Les banques nationales, les associations fédérales d’épargne fourniront les mêmes services. Les succursales et agences fédérales d’organisations bancaires étrangères en feront au tant.”

Dans son annonce, l’OCC réitère que les banques doivent fournir un accès aux services et aux capitaux. Cela va se faire sur la base de l’évaluation des risques des clients individuels. Le chien de garde met en garde les banques contre le recours à des décisions générales. Lesquelles décisions affectent des catégories entières ou des classes de clients.

Le BCC estime que la règle proposée, une fois qu’elle deviendra loi, s’appuiera sur le principe de non-discrimination. Cela empêchera les banques de se regrouper pour limiter l’accès aux services pour certains secteurs. La règle exigera des banques qu’elles jugent leurs clients. Un jugement qui se fera en fonction de leur capacité de payer, de leur solvabilité. Il tiendra également compte d’autres raisons impartiales et fondées sur le risque.

Sursis pour les entreprises Bitcoin

L’une des victimes de ce déni de service généralisé est Bitcoin entreprises, dans ce que l’on appelle désormais «Opération Chokepoint. » L’industrie voit de nombreuses entreprises perdre depuis des années une couverture d’assurance, des services bancaires.

L’un des cas qui attire l’attention du public a lieu en mars de l’année dernière et concernait la plus grande banque des États-Unis, JP Morgan. La banque ferme brutalement le compte bancaire de Cryptoraves. Une startup blockchain cible l’industrie des médias sociaux. Malgré les efforts de la startup et les visites répétées à la banque, JP Morgan tient sa décision. Comme Cryptoraves le révèle sur un article de blog, JP Morgan affirme que la startup opérait dans une «industrie interdite».

L’OCC veille à ce que cela ne se reproduise plus. S’adressant aux médias, Brooks déclare que le secteur bancaire était victime d’une militarisation politique.

Le secteur bancaire est particulièrement biaisé contre les monnaies numériques,  Brooks poursuit . Ceci malgré que certains comme JP Morgan s’engagent dans un projet de monnaie numérique: la pièce JPM. La banque développe également sa blockchain Quorum depuis des années.

Les membres du public s’exhortent à soumettre leurs points de vue sur la règle proposée au plus tard le 4 janvier 2021.

 

fructify