fructify

 

L’Université de Cambridge réalise une étude sur les cryptos monnaies

Le nombre d’utilisateurs de crypto-monnaies dans le monde a  triplé. Ce chiffre passe de 35 millions à 101 millions de personnes. Ces chiffres proviennent d’un rapport sur le marché de la monnaie numérique. Ce travail est le fruit des chercheurs de l’University of Cambridge Business School.

Un échantillon représentatif

L’enquête implique 280 entreprises issues de 59 pays. On dénombre des bourses de crypto-monnaie, des sociétés de paiement, des pools de minage etc.

Les analystes estiment qu’au troisième trimestre 2020, le nombre de comptes sur les échanges de bitcoins centralisés a atteint 191 millions. Les portefeuilles non conservateurs n’ont pas été pris en compte dans ces calculs.

Dynamique du nombre de comptes ouverts sur les échanges de bitcoins et utilisateurs de crypto-monnaies. Données: Université de Cambridge.

Des statistiques en nette progression

En Amérique du Nord, les clients institutionnels et professionnels représentent 30% de l’audience.  Tandis qu’en Asie et en Amérique latine, le pourcentage est respectivement de 16 et 10.

La structure des utilisateurs de crypto-monnaie dans différentes régions du monde. Données: Université de Cambridge.

La part des fournisseurs de services de crypto-monnaie qui n’effectuent pas de vérification KYC est passée de 48% à 13% en deux ans. Les chercheurs attribuent cela à l’harmonisation initiée par le GAFI des normes KYC / AML dans différentes juridictions.

Quatre entreprises sur dix, ne vérifient pas  les titulaires de tous les comptes. Elles imposent des restrictions sur les seuils de retrait de fonds / dépôts, la fréquence des transactions ou la citoyenneté des utilisateurs.

La structure des fournisseurs de services de crypto-monnaie dans le contexte des contrôles KYC. Données: Université de Cambridge.

Les investisseurs en crypto-monnaie constatent un soutien croissant pour les pièces stables de la part des fournisseurs. L’actif le plus populaire de ce segment, Tether (USDT), est déjà disponible auprès d’un tiers des entreprises. 55% d’entre elles, offrent la possibilité d’effectuer des transactions avec d’autres pièces stables.

fructify