Plus grande plateforme d’échanges de Bitcoin de l’époque en termes de volume, MtGox a dû cesser brutalement son activité à cause d’un piratage informatique. Au total, 850 000 BTC se sont évaporés dans la nature, engendrant depuis ce moment de profondes conséquences sur le cours du Bitcoin.

tout savoir sur la crypto

Plus de 127 000 clients de l’entreprise ont été lésé par ce détournement de crypto-actifs et l’affaire a fait le tour de nombreux cabinets d’avocats et cours de tribunal. Après l’offre récente de Fortress pour racheter les créances de l’entreprise vis-à-vis des victimes au prix de deux fois le cours du BTC mais de 2014, le dossier voit l’entrée d’un nouvel acteur. En effet, c’est maintenant au tour du cabinet d’avocat ZP Legal de proposer aux anciens clients de MtGox de récupérer une partie de leurs pertes.

ZP Legal dans l’affaire MtGox, une belle promesse de 200 000 BTC

Cabinet d’avocats russes, ZP Legal a récemment communiqué être capable de recouvrer certains des jetons bitcoins détournés en 2014 sur MtGox. Cette promesse permettrait aux clients lésés de l’entreprise nippone de récupérer une partie de leurs portefeuilles, soit 200 000 BTC d’une valeur actuelle de 2 milliards de dollars.

La solution pour récupérer 200 000 bitcoins depuis le hack de MtGox

Après la survenue du piratage informatique qui a touché MtGox, quelques 200 000 Bitcoins ont été retrouvés, puis gelés par la justice japonaise. En mars 2018, 35 841 BTC ont ensuite été revendus par Nobuaki Kobayashi, au nom de l’organisme chargé de dissoudre l’entreprise. Parmi les 850 000 BTC qui sont toujours disparus, une partie a cependant pu être tracée. En effet, la plupart des crypto-actifs volés ont été échangées sur des plateformes pour les blanchir. Cependant, les ventes ont été opérées grâce au système de mixage et n’ont pas permis de déterminer avec exactitude leurs origines.

Parmi les plateformes connues pour avoir été la scène de ces actes de blanchiment de crypto-actifs de MtGox, il y a surtout BTC-e. Cette dernière a été notamment fermée suite à des accusations concernant le blanchiment des fonds détournés depuis MtGox. L’un des responsables de la plateforme, Alexander Vinnik est inculpé et extradé en Russie. Ce personnage est notamment suspecté d’avoir eu des liens avec les pirates informatiques russes Fancy Bear, suite à des transactions en BTC.

Bien qu’une grande partie des fonds détournés aient été blanchies sur BTC-e, leur récupération s’est toujours révélée impossible. C’est dans ce chapitre que ZP Legal a fait son entrée en entrant en contact avec les collectifs des victimes du piratage. Ce cabinet leurs propose ses services pour récupérer 200 000 Bitcoins, juste en les demandant aux anciens utilisateurs de BTC-e.

La méthode éprouvée proposée par ZP Legal pour rembourser les clients de MtGox

Le cabinet russe vient de redonner une lueur d’espoir aux clients lésés de MtGox, en leurs permettant de récupérer 200 000 BTC qui leurs avaient été volés. Au cours actuel, cela permettrait de recouvrer une valeur de 2 milliards de dollars d’actifs. La solution qu’il propose est simple, mais peut être grandement ardue.

En effet, elle consiste à contacter tous les anciens clients de BTC-e qui ont perçus les fonds blanchis et de leurs soumettre un ultimatum. Le cabinet menacerait ainsi de procès les personnes qui refuseraient de rendre les crypto-actifs sujets au recel. Pour que cette mission puisse avoir lieu, les victimes doivent accepter d’être représentées par le cabinet russe. Ce dernier déclare d’ailleurs qu’il a déjà réussi à récupérer 1 million de dollar de BTC grâce à l’utilisation de cette méthode au niveau de WEX, qui est actuellement en faillite.

MtGox – BTC-e : les principales difficultés de récupération des fonds par les victimes

Missionnée par les victimes du hack de MtGox, l’équipe d’avocats de ZP Legal estime être en mesure de récupérer entre 1,7 à 2 milliards de dollars de BTC. Elle déclare être capable de démontrer les liens entre MtGox, BTC-e, WEX et Alexander Vinnick devant le Tribunal de première instance russe. L’une des principales difficultés de la réalisation de la stratégie de ZP Legal est constituée par la ronde des avocats qui sont déjà impliqués dans l’affaire.

En effet, comme le siège de MtGox était établi au Japon, des procédures judiciaires y sont déjà en cours. La complexité du dossier explique notamment le long délai qui le caractérise. De nombreux cabinets d’avocats japonais y sont également déjà engagés dans le cadre d’une procédure de recouvrement civile depuis de nombreuses années. D’autre part, pour l’ouverture d’une procédure pénale en Russie, ZP Legal ne dispose pas réellement d’éléments concrets.

Les nombreux avocats russes qui sont en charge du dossier depuis le début sont également réticents à partager des détails de l’affaire, pour ne pas en perdre l’exclusivité et d’éventuels honoraires. En plus des lourdes procédures juridiques en perspective pour ZP Legal, celui-ci impose également des honoraires excessifs aux victimes, lesquelles ne l’ont pas encore officiellement mandaté. En effet, en cas de réussite, le cabinet demande entre 50% à 75% des fonds récupérés, les frais d’honoraires en sus.

tout savoir sur la crypto