fructify

Voici pourquoi la proposition de valeur d’Ethereum ne concerne peut-être pas la rareté

Vitalik Buterin d’Ethereum a récemment commenté  l’offre maximale d’ETH. Ainsi, il  déclare  que le calendrier d’émission actuel est d’environ 4,7 millions par an. Ceci  pour les 1 à 2 prochaines années, ou quel que soit le temps qu’il faudra jusqu’à la fusion. Après la même chose, ce serait de 0 à 2 millions par an. Ceci  moins les frais brûlés qui pourraient être plus élevés que l’émission une fois que le point de vente sera entièrement en place.

Cependant,  certains ont  critiquées les déclarations de Buterin. Déclarations  dont beaucoup ont fait valoir que l’ETH prenait la position «d’imprimer jusqu’à ce que cela prenne le temps». Cette critique n’était que la dernière salve du débat sur l’absence de plafond fixe pour l’ETH. A l’instat  du plafond de Bitcoin de 21 millions  utilisé pour argumenter contre ceux qui soutiennent Ethereum.

En fait, les maximalistes de Bitcoin ont souvent été parmi les premiers à s’opposer.  Ainsi, les partisans de la BTC comme Anthony Pompliano avait  tweeté une fois. Ceci  pour qualifier l’ETH de “ mauvais argent ”.

Cependant, comme Ryan Watkins de Messari n’a pas tardé à le souligner, l’ETH est passé du statut de tirelire pour les ICO à une économie numérique en plein essor.

Toutefois, l’utilité d’Ethereum n’est clairement pas exclusivement liée à la rareté de son approvisionnement ou à son absence. Ceci, lors de l’examen de la croissance et de la maturité de l’écosystème DeFi.

Cependant, comme le suggère EIP1559, Ethereum subira bientôt un changement important de politique monétaire avec l’introduction d’un mécanisme déflationniste à l’ETH, ce qui signifiera une transformation à grande échelle. Selon Buterin,

Cependant, beaucoup diront qu’une telle transformation doit aller de pair avec le progrès, et ce dernier a été lent, d’autant plus que le jalonnement dans le contrat de dépôt a été plus lent que prévu, malgré le soutien de la communauté à Buterin et à l’équipe de développement d’Ethereum.

fructify