La face cachée d’EDF : la dette colossale qui plombe l’entreprise et ses clients !

EDF subit actuellement la plus forte de son histoire, s'élevant à 64,5 milliards d'euros en 2023. Maéva Damoy, journaliste présente dans le plateau du 19/20, a expliqué que cette hausse est due principalement à la flambée des prix de l'énergie et à la renationalisation qui permettraient de financer les nouvelles centrales estimées à 51,7 milliards d'euros.

Dans ce contexte, des mouvements sociaux se sont déclenchés pour protester contre les réformes qui affecteraient le personnel d'EDF, notamment la fin annoncée du régime spécial de et la revalorisation des salaires de 9,47 % au total pour 2023. Ces mouvements s'inscrivent dans un climat où la France fait face à un couple franco-allemand très instable suite à la guerre russe en Ukraine.

Dans ce contexte, il est essentiel de comprendre pourquoi EDF connaît une dette historique et quelles seront les conséquences sur l'avenir économique et social de la France.

Hausse des prix de l'électricité et pertes importantes pour EDF

L' des prix de l' a eu pour conséquence que des clients ont pu revenir vers EDF. Ainsi, pour compenser leurs besoins, l' a dû acheter de l'électricité à des prix très élevés sur les marchés. Ce phénomène provient du fait que seule la moitié des réacteurs pouvait fonctionner à cause d'une production insuffisante d'énergie. C'est alors que le gouvernement a demandé à EDF de vendre son électricité à des tarifs plus bas afin de limiter l'impact sur la des Français. Toutefois, ceci a engendré une perte de 8,34 milliards d'euros pour l'entreprise. La dette a donc commencé à s'accumuler et est aujourd'hui très importante.

Renationalisation de EDF et livret A pour financer les caisses

Face à cette situation, le gouvernement a opté pour la renationalisation d'EDF afin de renflouer les caisses. Ce projet devrait être financé grâce à l' investi par les Français avec le . Il permettrait de payer les 51,7 milliards d'euros correspondant aux nouvelles centrales.

Cependant, la volonté de redonner à EDF sa souveraineté nationale s'est accompagnée d'un certain nombre de mouvements sociaux. La CGT a agité des menaces contre les députés qui soutiendraient une réforme des retraites qui risquerait de toucher les agents d'EDF. Une telle situation ne semble pas surprendre, commandité par la CFDT, et pourrait aller jusqu'à des coupures non programmées du courant à certains endroits. Pour éviter d'embraser le conflit social, la direction avait alors dû lâcher du lest, dont la revalorisation des salaires de 9,47% pour 2023.

Mythe du couple Franco-Allemand terminé

Le mythe du couple franco-allemand est aujourd'hui terminé. Certes, l'Allemagne demeure un géant économique mais sa politique est beaucoup plus atlantiste qu'européenne. Nous voyons clairement cela à travers la stratégie Germany First mise en place par Berlin. Elle a pour but de s'affranchir de sa dépendance au gaz russe et elle se concrétise par un plan de soutien à 200 Md€ orienté vers les entreprises. Parallèlement, cela va créer des distorsions de concurrence dévastatrices pour l'industrie européenne. La preuve est que l'Allemagne s'oppose à la réforme du marché malgré l'aide qu'elle offre à ses propres entreprises.

Ainsi, on comprend pourquoi EDF subit une dette historique en 2023. En effet, l'entreprise a dû acheter de l'électricité à des prix trop chers sur les marchés, une situation qui s'est encore aggravée avec la baisse des tarifs imposée par le Gouvernement. Face à cette situation, le seul espoir pour EDF est de se tourner vers sa renationalisation qui permettrait de rembourser sa dette en utilisant l'argent investi par les Français via le Livret A. Toutefois, cette mesure soulève également des conflits sociaux et réveille un trouble économique dans l'Europe, notamment avec l'Allemagne qui s'empresse de mettre en place des plans de soutien pour ses entreprises.

4.3/5 - (7 votes)

Martin de Reis

Je m'appelle Martin et je suis rédacteur sur actucrypto.info. Je suis passionné par les -monnaies et par la en particulier. J'aime apprendre de nouvelles choses sur ce sujet et je suis toujours à la recherche des dernières informations à ce sujet. J'ai commencé à investir dans les cryptos il y a quelques années et j'apprécie l'idée de pouvoir investir facilement et à moindre coût dans des actifs numériques. C'est pourquoi je consacre beaucoup de temps à m'informer sur les crypto-monnaies et à écrire sur le sujet.

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :