La banque centrale chinoise déclare qu’elle donnera la priorité à la stabilisation de la monnaie après la chute du yuan à son plus bas niveau depuis 14 ans par rapport au dollar

Quelques instants après que le taux de change onshore du yuan chinois par rapport au dollar américain ait chuté à 7,2458 par dollar, la Banque populaire de Chine a répondu en déclarant qu'elle allait donner la priorité à la stabilisation de la monnaie.

À l’instar d’autres devises qui se sont dépréciées par rapport au dollar, le yuan a perdu 12 % par rapport au billet vert depuis le début de l’année.

La banque centrale met en garde les spéculateurs de devises

Le taux de change onshore du yuan chinois par rapport au billet vert a récemment plongé à 7,2458 pour un dollar, son plus bas niveau depuis janvier 2008. La dernière chute du yuan est survenue quelques jours seulement après que le taux de change entre les deux monnaies ait franchi la barre du 1:7. Depuis cette date – le 15 septembre 2022 – le yuan s’est déprécié de plus de 3 %.

Globalement, le yuan chinois a perdu plus de 12 % par rapport au dollar américain depuis le début de l’année. Selon un rapport de Reuters le yuan chinois, tout comme d’autres monnaies mondiales, a lutté contre le dollar depuis que la Réserve fédérale américaine a commencé à augmenter marginalement les taux d’intérêt.

Les hausses de taux d’intérêt sont un outil utilisé par la Réserve fédérale américaine pour maîtriser le taux d’inflation du pays qui a atteint un pic de 9,1 % en juin 2022.

Cependant, après la chute du yuan à son taux de change le plus bas depuis plus de 14 ans, la Banque populaire de Chine (PBOC) aurait déclaré qu’elle donnerait désormais la priorité à la stabilisation du yuan.

En plus de rassurer les marchés, la PBOC a également mis en garde contre les répercussions auxquelles seront confrontés ceux qui parient contre le yuan. La PBOC aurait déclaré :

Ne pariez pas sur une appréciation ou une dépréciation à sens unique du yuan, car des pertes seront certainement encourues à long terme.

Au lieu de parier contre la monnaie, la banque centrale a exhorté les acteurs du marché des devises à “sauvegarder volontairement la stabilité du marché et à faire preuve de fermeté lorsqu’ils ont besoin d’aplanir les fortes hausses ou baisses du taux de change“.

L’intervention furtive de la Chine

Selon un article de Bloomberg, l’avertissement de la banque centrale chinoise vise les entreprises accusées de placer des paris spéculatifs sur le yuan. L’avertissement s’adresse également aux institutions financières qui violeraient les politiques du pays.

Avant la chute du yuan le 28 septembre, la POBC aurait signalé son intention de “freiner la demande spéculative” en imposant un ratio de réserve obligatoire de risque (RRRR) de 20 % aux institutions financières qui achètent des devises étrangères via des contrats de change à terme. Un article dans le South China Morning Post, qui cite des analystes de Goldman Sachs, suggère que la PBOC espère que l’augmentation du RRRR ralentira la dépréciation du yuan avant le 20e congrès du Parti communiste chinois.

Dans le même temps, Grant Wilson, conseiller principal au sein de la société de conseil macroéconomique et d’analyse de données Exante Data, a insisté dans un récent article d’opinion que les autorités monétaires chinoises ont peut-être déjà eu recours à une aide secrète au yuan. Toutefois, comme l’intervention est furtive, elle n’apparaît que “dans le bilan des banques d’État chinoises en tant qu’actifs nets en devises, plutôt que dans les réserves officielles de la PBOC“.

Selon Grant Wilson, les autorités chinoises interviennent de cette manière car cela permet de limiter l’appréciation du yuan tout en soutenant les exportations. La crainte d’être étiqueté comme manipulateur de devises est une autre raison pour laquelle les autorités monétaires chinoises ont peut-être choisi d’intervenir secrètement.

La stabilité des réserves officielles garantit que la Chine ne répond pas à l’un des trois critères utilisés par le Trésor américain pour qualifier un pays de manipulateur de devises“, a expliqué Grant Wilson.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Miss Ethereum

Miss Ethereum est fan de Defi et de métavers, elle se concentre sur le blogging et l'éducation des autres sur les monnaies numériques et la réalité virtuelle.