100% de chances qu’une autre débâcle cryptographique se produise – et que cela se produira « encore et encore et encore »

Kevin O'Leary affirme qu'il y a 100% de chances qu'une autre débâcle cryptographique se produise - et que cela se produira "encore et encore et encore". 

À la fin de l'année dernière, la chute de la bourse de crypto-monnaies a fait fuir les investisseurs. Mais maintenant, le est en hausse de 39% en 2023. Pourtant, la star de Shark Tank, Kevin O'Leary l'influenceur économique le plus écouté aux Etats-Unis, prévient qu'il pourrait y avoir d'autres fiascos dans le monde des crypto-monnaies.

Lorsqu'on lui a demandé s'il croyait qu'il y aurait un autre FTX lors d'une interview de Kitco News, la réponse d'O'Leary a été affirmative.

« Si vous me demandez s'il y aura un autre effondrement à zéro ? Absolument, à 100%, cela se produira et cela continuera à se produire encore et encore« , dit-il.

« Toutes les bourses non réglementées connaissent des sorties massives en ce moment. L' intelligent a compris la plaisanterie. Ils ont vu ce qui s'est passé à FTX. Ils ne restent pas assis à attendre une explication« .

En termes simples, les investisseurs institutionnels ne mettront pas leur argent dans les échanges de crypto non réglementés.

« Si vous n'êtes pas prêt à être audité, et je parle de n'importe quel échange, si vous n'avez pas d'auditeur, si vous ne voulez pas être transparent, si vous ne voulez pas divulguer la propriété, pourquoi le capital institutionnel devrait-il rester là ? Bien sûr qu'il n'y restera pas« .

Cela dit, M. O'Leary n'abandonne pas le bitcoin. « Je suis retourné sur les marchés cryptographiques ces derniers temps. Chaque fois que le bitcoin passe sous la barre des 17 000 dollars, je renforce nos positions. »

Et où Kevin O'Leary garde-t-il ses investissements en crypto ces jours-ci ? « Le seul endroit où j'ai de la crypto en ce moment est en haut sur le marché canadien, qui est 100% réglementé. Ils ont un courtier-négociant rattaché à une bourse réglementée par l'OSC [Commission des valeurs mobilières de l'Ontario], toutes sortes de règles, vous ne pouvez pas commingler« , dit-il à Kitco News. Comme on peut s'y attendre, O'Leary ne va pas placer son argent dans des échanges non réglementés.

Or ou Bitcoin ?

Certains disent que le bitcoin est le nouvel . Si O'Leary a été l'un des plus ardents défenseurs du bitcoin, il aime toujours le métal jaune. O'Leary explique à Kitco News que pour se protéger de l'inflation, il a une pondération de 5 % en or et de 5 % en bitcoin.

En effet, l'or ne peut pas être imprimé à partir de rien comme la fiduciaire. Et sa valeur tend à rester résiliente même en temps de crise. Il existe de nombreuses façons de s'exposer à l'or. O'Leary utilise deux méthodes pour son exposition de 5 %.

« J'en ai la moitié – deux pour cent et demi – en or physique dont je paie le stockage. Et j'utilise divers ETF pour le reste, ce qui me permet de procéder à un rééquilibrage tous les trimestres. »

Certains investisseurs en or possèdent également des actions de sociétés minières aurifères, mais O'Leary n'en fait pas partie. « Je ne possède pas les minières parce que sur une longue période, 25 ans, vous voulez éliminer la idiote de l'équation« , dit-il. « Tout ce qu'ils font pour vous, c'est extraire le minerai du sol. Vous pourriez tout aussi bien vous contenter de posséder la matière première. »

Les actions

En fin de compte, le portefeuille de M. O'Leary ne se compose pas principalement d'or ou de bitcoin. Il reste avant tout un investisseur en actions.

« J'ai une grande part d'actions« , dit-il. Et comme la plupart des investisseurs intelligents, O'Leary ne met pas tous ses œufs dans le même panier.

« Aucune action ne dépasse 5 %. Aucun secteur ne dépasse 20 %. Le portefeuille est donc très diversifié. »

Bien sûr, même un portefeuille diversifié peut avoir des hauts et des bas. En 2022, le S&P 500 a chuté de 19,4 %. Alors, que doivent rechercher les investisseurs dans une sur le marché actuel ?

« Maintenant, je recherche des entreprises qui, A, ont un flux de trésorerie positif, B, distribuent leurs bénéfices. En d'autres termes, elles prennent les liquidités et les distribuent sous forme de dividendes. Certaines d'entre elles rachèteront des actions, mais comme elles ne sont plus taxées, je pense que le dividende sera plus populaire« , dit-il.

Dans le même temps, M. O'Leary souligne qu'il est important pour les entreprises de faire cela « sans s'endetter« .

« Donc si vous avez un bilan propre, pas trop de dettes, et que vous distribuez des bénéfices, eh bien, c'est un bon endroit pour investir.« 

4.3/5 - (7 votes)

Paul Laurent

Paul Laurent est un pionnier dans l'univers des cryptomonnaies, mariant avec brio sa passion pour la liberté financière et philosophique à une expertise pointue en . Armé d'une solide formation en économie et en philosophie, il navigue à la frontière de la technologie et de la liberté, faisant de lui un guide précieux pour ceux qui cherchent à comprendre et à investir dans le monde des cryptomonnaies. Son voyage autour du globe ès ses études a enrichi sa vision, renforçant son engagement pour une vie d' prudente et éclairée. Aujourd'hui, vivant de ses investissements et contribuant activement à Actucrypto.info, Paul partage son savoir, son expérience, et sa vision d'un avenir où chacun peut atteindre la liberté financière. Son parcours est une source d'inspiration, illustrant la puissance de la curiosité, de l'aventure, et de la connaissance.

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :