Binance a déclaré aujourd’hui qu’elle n’excluait pas de soutenir le prochain fork controversé d’Ethereum, ETHPoW

Binance a annoncé qu’elle prendrait en charge “la fusion“, un changement de protocole qui devrait avoir lieu le 19 septembre ou autour de cette date et qui achève la mise à niveau tant attendue d’Ethereum vers un mécanisme de consensus “proof-of-stake“. On s’y attendait.

Mais la société a également ajouté qu’elle soutiendrait éventuellement les “résistants à la fusion” qui prévoient de continuer à utiliser la preuve de travail et de créer un réseau et une crypto-monnaie dérivés. “En cas de nouveaux jetons bifurqués, Binance évaluera le soutien à la distribution et au retrait des jetons bifurqués“, peut-on lire dans son communiqué de mercredi.

https://twitter.com/binance/status/1557345244886319108?s=20&t=PedWLv8ut0gXhxGuqfeqKQ

Afin de protéger les utilisateurs de Binance, tous les tokens forkés seront soumis au même processus strict d’examen de cotation que Binance le fait pour toute autre pièce de monnaie/token“, a ajouté la société.

En septembre, le réseau Ethereum passera à la version ETH 2.0. Au lieu d’être une blockchain proof-of-work, elle sera proof-of-stake, ce qui éliminera le besoin de mineurs.

Les validateurs, et non les mineurs, assureront la sécurité du réseau en verrouillant la crypto-monnaie du réseau. Ce changement devrait rendre Ethereum plus rapide, plus évolutif et beaucoup plus économe en énergie. Les partisans de ce changement affirment également que la mise à niveau permettra de maîtriser l’inflation de la crypto native du réseau, l’ETH.

Mais la fin de la preuve de travail d’Ethereum aura sans aucun doute un impact négatif sur les mineurs du réseau qui comptent sur les récompenses minières comme source de revenus.

Lire Plus  La Poste lance sa première collection de NFT sur la place de marché NFT de Binance

Au début du mois, le mineur de crypto chinois Chandler Guo a annoncé qu’il souhaitait résister à la mise à niveau et maintenir en vie une version proof-of-work d’Ethereum afin d’aider les mineurs qui pourraient être laissés en plan après la mise à niveau.

Il envisage de procéder à ce que l’on appelle un hard fork : lorsque les personnes travaillant sur le réseau ne sont plus d’accord sur la meilleure façon d’avancer et prennent donc des chemins séparés – avec une nouvelle crypto-monnaies.

Dans ce cas, le réseau serait connu sous le nom d’ETHPoW et la nouvelle monnaie serait ETHW. Les développeurs d’Ethereum restent toutefois sceptiques quant à l’obtention d’un soutien significatif de la part des développeurs et du marché pour une telle entreprise. Mais les grands acteurs du marché ont depuis signalé qu’ils seraient ouverts à cette idée.

Jusqu’à présent, des bourses importantes comme Poloniex de Justin Sun et Huobi ont déclaré qu’elles soutiendraient le fork en listant le token. Et BitMEX a déclaré lundi qu’il allait lancer un contrat à terme pour ETHW.

Pendant ce temps, Circle, la société derrière le deuxième plus grand stablecoin, USDC, a déclaré qu’elle ne supporterait que ETH 2.0.

Tether, le plus grand fournisseur de stablecoins, a également annoncé explicitement qu’il soutiendrait la fusion, ajoutant qu’il était “important que la transition vers le POS ne soit pas militarisée pour causer de la confusion et des dommages au sein de l’écosystème.

À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info