Déclaration d’impôt 2022 : Quels sont les changements sur votre déclaration pour vos cryptomonnaies ?

Chaque année, c’est la même chose : vous allez devoir remplir votre feuille d’impôts. Cependant, il y a sûrement des nouveautés pour le sujet qui nous intéresse particulièrement ici : les cryptomonnaies. C’est, en effet, le cas pour 2022, et nul doute que vous allez devoir être particulièrement attentif pour votre déclaration des revenus de 2021. Bref, faisons le point ensemble.

Le fonctionnement de la déclaration des cryptomonnaies sur la feuille d’impôts 2022

Avant de passer au cœur du sujet, il convient de faire le point pour les nouveaux déclarants ou une piqure de rappel pour les plus anciens. La première chose à intégrer, c’est que toutes vos cryptomonnaies ne sont pas taxées. En effet, seules les plus-values supérieures à 305 € converties en monnaie réelle (en euros par exemple) le sont. Ainsi, même si vous avez réalisé une immense plus-value en cryptomonnaie sur l’année 2021, vous ne serez pas taxé dessus en 2022, sauf si vous les avez converties en monnaie fiat (réelle). Attention : si vous avez acheté un bien réel avec votre cryptomonnaie, et que vous l’avez revendu par la suite, vous serez taxé sur cette revente, si elle correspond à une plus-value de votre crypto.

En matière d’imposition, le taux appliqué est volontairement clair, il s’agit là de la flat tax : vous serez donc imposé à hauteur de 30% sur la plus-value. Cette taxe est composée deux éléments :

  • 17,2% de prélèvements sociaux
  • 12,8% d’imposition

Enfin, il est bon de savoir qu’en 2023, les choses vont changer un peu. Vous aurez le choix, soit de garder le système de cette flat tax pour vos cryptomonnaies, soit de passer via un barème progressif qui peut se révéler plus intéressant. Quoi qu’il en soit, nous y reviendrons le moment opportun.

N’oubliez aucun élément : même pour la moindre transaction

Maintenant que la façon de procéder est expliquée, vous allez devoir remplir votre feuille d’impôt 2022 et y apposer vos revenus issus des cryptomonnaies. Que vous ayez réalisé une plus-value ou non, vous êtes dans l’obligation d’y ajouter toutes les transactions réalisées au cours de l’année précédente. Bien évidemment, si vous avez réalisé de nombreux achats, vous aurez du pain sur la planche au moment de votre déclaration !

Pour partager toutes vos transactions avec les impôts, vous devrez télécharger un formulaire spécifique : il s’agit du Cerfa 2086. À noter que si vous réalisez votre déclaration sur internet, la plus-value (ou la moins-value) des transactions sera alors calculée automatiquement via le formulaire 2042. Cela vous permet de remplir plus rapidement votre déclaration, et d’éviter une erreur de calcul de votre part. Enfin, il est utile de rappeler que vous devrez mentionner toute présence de compte(s) étranger(s). Si vous disposez d’un compte en cryptomonnaies chez Coinbase, par exemple, vous devrez le mentionner.

Les spécificités de la déclaration d’impôts 2022 pour les revenus de 2021

Entrons désormais dans ce qui nous intéresse le plus dans cet article : les points les plus importants de votre déclaration d’impôts 2022 en liaison avec les cryptomonnaies.

Premier point : le lending des cryptomonnaies. Pour rappel, cette technique consiste à prêter toute ou partie de votre capital en crypto pour obtenir des intérêts. Tout comme les transactions en cryptomonnaies, les revenus sont imposables à hauteur de 30%, toujours selon la flat tax, uniquement si vous utilisez des plateformes centralisées comme peut l’être Binance. Pour déclarer ces revenus, vous devrez remplir la case 2TR du formulaire 2042. A contrario, si vous utilisez des plateformes décentralisées, que l’on appelle staking, vous ne serez pas imposé. Encore une fois, c’est assez précis, à vous de bien différencier le type de prêt que vous avez fait.

Second point important pour 2022 : les NFT. Véritable explosion depuis quelques mois maintenant, un flou juridique est toujours de mise de ce côté. En effet, doit-on considérer les NFT comme de véritables investissements, ou plutôt comme des œuvres d’art ? Si vous avez réalisé des gains en NFT en 2021, deux possibilités se présentent à vous :

  • Si vous avez réalisé moins de 5 000 € de gains, vous n’êtes pas dans l’obligation de les déclarer.
  • Si vous avez réalisé plus de 5 000 €, nous vous conseillons d’entrer en contact avec votre centre des impôts, ou sinon d’un avocat fiscaliste.

Attention cependant ! Une nouvelle fois, ces gains doivent être obtenus en monnaie fiat pour être imposés. Si ce n’est pas le cas, et que vous avez tout gardé en cryptomonnaie comme le Bitcoin ou l’Ethereum, vous ne serez pas taxé.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info