Genesis fait face à des problèmes de liquidité et d’insolvabilité, voici pourquoi

Genesis n'est pas seulement confronté à des problèmes de liquidité, mais aussi d'insolvabilité, explique Ram Ahluwalia, PDG de Lumida Wealth, dans un entretien avec Unchained.

La société de courtage en crypto-monnaies Genesis a réduit son objectif de collecte de fonds de 1 milliard de dollars à 500 millions de dollars après avoir rencontré des difficultés à lever des capitaux frais. Ram Ahluwalia, PDG de Lumida Wealth Management, estime que Genesis n’est pas seulement confrontée à des problèmes de liquidité, mais aussi d’insolvabilité. DCG et Grayscale sont confrontés à l’effet de contagion résultant de Genesis.

Genesis fait face à des problèmes de liquidité et d’insolvabilité

Lors d’une interview accordée à Unchained le 22 novembre, Ram Ahluwalia affirme que Genesis est probablement insolvable, car elle est illiquide et a du mal à lever des capitaux frais après la crise du FTX.

“Il y a une ruée sur la banque, la banque ici étant Genesis. Genesis, en tant que banque, gagne de l’argent en accordant des prêts. Elle prête à des contreparties, des institutions, des family offices et des particuliers fortunés, mais elle n’est pas réellement une banque. Elle ne peut donc pas se financer avec des dépôts, elle doit le faire en empruntant et en utilisant des capitaux propres. Genesis aura environ 5% de ses actifs garantis par des fonds propres, contre 10% pour les banques.”

Selon le rapport du troisième trimestre, Genesis a un encours de prêts actifs de 2,8 milliards de dollars, en baisse par rapport à l’encours de prêts de 10 milliards de dollars au deuxième trimestre. Cela soulève des inquiétudes quant à la réduction de l’encours des prêts, car Genesis a émis moins de prêts. Cependant, l’accès réduit au financement reste le principal problème pour Genesis.

Lire Plus  Genesis déclare qu'il n'a pas de plans immédiats pour se déclarer en faillite et cherche une résolution pour sortir de la crise

Genesis doit financer et émettre des dettes dans son bilan pour financer ces prêts. Le programme Gemini Earn et Circle Yield sont les deux principales sources de financement. Les clients de ces sociétés se voient offrir la possibilité d’investir dans des prêts garantis de Genesis, puis les utilisateurs cèdent le prêt à une autre partie. Par conséquent, Genesis est confronté à la fois à un problème de liquidité et à un problème d’insolvabilité.

Il pense que Genesis Lending va sûrement déposer le bilan, tandis que Genesis Trading continuera à fonctionner. Cependant, les difficultés à lever des capitaux frais persistent.

DCG et Grayscale dans le collimateur

Genesis a également approché des acteurs comme Binance et Apollo Global Management pour obtenir des capitaux frais. Cependant, Binance a refusé d’investir dans Genesis à ce stade.

Les sociétés mères de Genesis, DCG et Grayscale, sont confrontées à l’effet de contagion, certains estimant que le GBTC ou l’ETHE peuvent être dissous. Par ailleurs, Genesis a démenti tout projet imminent de dépôt de bilan.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.