JPMorgan Chase annonce une hausse record de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2023 dans un contexte de crise bancaire aux États-Unis

JPMorgan a dépassé de plus de 3 milliards de dollars les prévisions de recettes pour le premier trimestre 2023 grâce à la hausse des taux d'intérêt facilitée par la Fed.

Chase a récemment affiché un chiffre d'affaires record pour le premier trimestre 2023, dépassant les attentes des analystes. Le revenu record du premier trimestre du géant bancaire a largement bénéficié du revenu net sur les taux d'intérêt plus élevés qui ont bondi de 50% d'une année sur l'autre.

JPMorgan a déclaré que ses revenus du premier trimestre s'élevaient à 39,34 milliards de dollars, contre 36,19 milliards de dollars attendus par les analystes. En outre, la banque new-yorkaise a également réalisé un bénéfice ajusté de 4,32 dollars par action, contre une estimation consensuelle de 3,41 dollars.

Le PDG de JPMorgan, , a commenté les résultats dans un communiqué de presse :

“Nos années d'investissement et d'innovation, notre cadre vigilant en matière de risques et de contrôles et notre bilan solide nous ont permis de produire ces rendements, d'agir comme un pilier du système bancaire et de soutenir nos clients pendant une période de volatilité et d'incertitude accrues.”

La performance du chiffre d'affaires de JPMorgan au premier trimestre 2023

Le bénéfice trimestriel de JPMorgan a grimpé de 52% au premier trimestre de l'année pour atteindre 12,62 milliards de dollars, soit 4,10 dollars par action. Cependant, le bénéfice ajusté par action (BPA) de 4,32 $ exclut les 868 millions de dollars de pertes sur titres, ce qui se traduit par 22 cents par action. En outre, les revenus déclarés de JPMorgan représentent une augmentation de 25 % en glissement annuel, grâce à une augmentation de 49 % des revenus nets d'intérêts, qui atteignent 20,8 milliards de dollars. Cette hausse des taux d'intérêt est principalement due aux efforts continus et agressifs de la Réserve fédérale pour contenir l'.

Lire Plus  Le PDG de JPMorgan, Jamie Dimon, plaide pour l'abolition de la limite de la dette et met en garde contre les risques de panique

Suite à la publication de ses revenus pour le premier trimestre, les actions de JPMorgan ont bondi de 5,8 % dans les transactions de pré-marché. Bien que les bons résultats trimestriels de la banque de premier plan interviennent dans le contexte de la crise bancaire américaine, Dimon reste optimiste quant à l'économie. Comme il l'a dit :

“L' continue de reposer sur des bases généralement saines – les consommateurs continuent de dépenser et ont des bilans solides, et les entreprises sont en bonne santé”.

Toutefois, Jamie Dimon a également reconnu que les “nuages d'orage” observés au cours de l'année écoulée restaient à l'horizon. Selon lui, les récentes turbulences bancaires aggravent “ces risques”. Le directeur général de JPMorgan a également ajouté que les banques pourraient réduire leurs prêts pour devenir plus conservatrices, alors que l'on parle d'une imminente.

Le PDG de JPMorgan compare la crise bancaire actuelle à l'effondrement de 2008

Jamie Dimon a déclaré que la situation bancaire actuelle diffère de l'effondrement financier de 2008 car elle implique beaucoup moins d'acteurs financiers. Le dirigeant bancaire a expliqué que même si les problèmes à résoudre étaient moins nombreux, les conditions financières se resserreraient probablement malgré tout. M. Dimon n'est pas certain de l'impact de la contagion sur les dépenses de consommation, mais il affirme que JPMorgan continuera à évaluer la situation. En outre, le PDG a également déclaré que la plus grande banque du monde en termes de capitalisation boursière continuerait à surveiller une inflation potentiellement plus élevée pendant plus longtemps. Il a également ajouté que JPMorgan serait très attentif aux tensions géopolitiques entre la et les et à la guerre en .

Lire Plus  La First Republic Bank au bord de l'effondrement ! Analystes prévoient une récession mondiale et des faillites bancaires en cascade !

En tant que plus grande banque des États-Unis avec 3,67 billions de dollars d'actifs, JPMorgan est considérée comme un indicateur de l'économie américaine. Récemment, la banque a pris la tête d'un groupe d'autres puissances financières pour offrir une bouée de sauvetage à la banque de taille moyenne en difficulté First Republic (NYSE : FRC).

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Laurent Gigaud

Je m'appelle Laurent et je suis rédacteur pour ActuCrypto.info, un site web dédié à l'information sur les crypto-monnaies. Je suis un passionné des crypto-monnaies et je m'efforce de partager mes connaissances et de fournir des informations de qualité à nos lecteurs. Je me suis intéressé aux crypto-monnaies en 2017 et j'ai commencé à investir et à trader. Depuis, je me suis spécialisé dans l'analyse technique et le trading des crypto-monnaies. Je suis également un grand fan de la technologie blockchain et j'essaie de lire autant que possible sur le sujet. J'aime également voyager et explorer de nouvelles cultures et de nouvelles technologies.