Le juge refuse la libération sous caution d’Alexey Pertsev de Tornado Cash qui devra passer 90 jours en prison aux Pays-Bas !

Alexey Pertsev, le développeur qui a été arrêté pour avoir publié le code open-source du protocole Tornado Cash au début du mois, doit passer au moins 90 jours supplémentaires en prison, a décidé mercredi un juge néerlandais.

Le Service d'information et d'investigation fiscale a annoncé au début du mois qu'il avait arrêté Alexey Pertsev, 29 ans, pour son implication présumée « dans la dissimulation de flux financiers criminels et la facilitation du blanchiment d' » via . Alexey Pertsev était l'un des nombreux contributeurs au code source ouvert de Tornado Cash sur Github. Son arrestation a suscité l'indignation de la communauté des -monnaies sur la légitimité de l'agence néerlandaise à arrê une personne pour avoir déployé un code. L'agence a déclaré avoir commencé à enquêter sur Tornado Cash en juin.

Lire Plus  Le destin de Tornado Cash scellé par les États-Unis : découvrez tous les détails derrière cette opération !

L'arrestation d'Alexey Pertsev est intervenue quelques jours après que l'Office of Foreign Assets Control du département du Trésor américain a sanctionné Tornado Cash et ses contrats intelligents associés en raison de sa popularité auprès des syndicats de cybercriminels comme . Le Trésor a adopté une position similaire à celle des autorités néerlandaises dans sa déclaration, affirmant que le protocole avait « échoué à plusieurs reprises à imposer des contrôles efficaces destinés à l'empêcher de blanchir des fonds pour des cyberacteurs malveillants. » Plusieurs protocoles et projets cryptographiques clés, dont Alchemy, Infura et , se sont immédiatement conformés à l'interdiction ès l'annonce.

Alexey Pertsev s'est vu refuser la liberté sous caution lors de l'audience d'aujourd'hui à Den Bosch. Il n'a pas encore été formellement accusé d'un quelconque crime, ce qui explique en partie pourquoi son arrestation a suscité une telle réaction parmi les utilisateurs de crypto-monnaies. Le membre du Congrès Tom Emmer (R-MN.) s'est exprimé sur le sujet mardi, en écrivant une lettre au Trésor pour lui demander pourquoi il avait ciblé les logiciels. Selon Emmer, la sanction représente une « divergence par rapport aux précédents de l'« .

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :