Les géants américains de la technologie, Amazon, Google et Meta, pourraient profiter de la guerre en Ukraine, selon un intervenant du Forum économique mondial de Davos

Martin Sorrell, de S4 Capital, estime que la guerre en Ukraine pourrait aider les entreprises américaines offrant des services technologiques, notamment en matière de cyberdéfense.

La guerre en Ukraine pourrait profiter à l’espace technologique américain, les leaders du secteur, Google, Meta  et Amazon  en étant les principaux bénéficiaires. S’exprimant lors d’une conférence de presse au Forum économique mondial de Davos lundi, le fondateur et président de la société de médias S4 Capital, Martin Sorrell, a déclaré :

“Je suis très optimiste à l’égard des géants de la technologie … car la guerre aura un impact sur eux. Les trois grands – Google, Meta et Amazon – profiteront, je pense, de la guerre.”

Les commentaires de Sorrell interviennent dans le contexte d’une récente dégringolade des prix des technologies au cours des dernières semaines. Bien que la raison de ce déclin soit les craintes omniprésentes de récession mondiale, Sorrell a expliqué ses pensées en disant :

“La défense signifie la cyberdéfense et la cyberattaque, donc la technologie et les entreprises technologiques deviennent vraiment importantes.”

En l’état actuel des choses, la guerre en Ukraine semble être de nature aussi bien physique que virtuelle. En effet, les pirates informatiques des deux côtés de la frontière de l’Europe de l’Est ont attaqué l’infrastructure nationale de l’autre.

Bien que Martin Sorrell ait refusé de dire exactement comment la guerre en Ukraine profite aux valeurs technologiques américaines, Amazon, Google et Meta affirment tous avoir des systèmes de cybersécurité de premier ordre. En outre, le trio dispose également d’une infrastructure de cloud computing que les gouvernements et les entités peuvent exploiter dans le cadre de la cyber-guerre.

Lire Plus  Gary Gensler (Président de la SEC) : "Les crypto-monnaies sont des actifs hautement spéculatifs et devraient être réglementées"

Outre la guerre en Ukraine, les valeurs technologiques américaines sont confrontées à un défi de taille en raison des menaces inflationnistes.

La Réserve fédérale américaine a récemment relevé ses taux afin d’endiguer la menace constante de l’inflation. La hausse des taux a suscité des discussions sur la récession mondiale, car les prix des biens et des services continuent de monter en flèche.

Du côté des actions, les trois principaux indices ont également reculé au cours des dernières semaines. Par exemple, le Nasdaq Composite, très technologique, a reculé de 3,8 % la semaine dernière, ce qui représente sa septième baisse hebdomadaire consécutive. Cette évolution peu réjouissante représente la plus longue série de pertes pour le Nasdaq en 21 ans. Au 10 mai, les valeurs technologiques avaient perdu plus de 1 000 milliards de dollars en valeur depuis que la Réserve fédérale a commencé à relever les taux d’intérêt.

Par ailleurs, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a enregistré début mai sa pire performance quotidienne en près de deux ans. L’indice phare a dégringolé de 1 063 points, soit 3,12 %, aux côtés du Nasdaq qui a également chuté de 4,99 % ce jour-là pour clôturer à son plus bas niveau depuis novembre 2020. En outre, le S&P 500 n’a pas fait beaucoup mieux ce même jour, retraçant 3,56 % à 4 146,87. Cela a marqué son deuxième plus mauvais jour de l’année.

Le marché des crypto-monnaies a également été durement touché par l’inflation imminente et la hausse des taux d’intérêt qui l’accompagne. Depuis un début d’année peu encourageant, le bitcoin et d’autres cryptos ont connu une série de hauts et de bas en termes de prix. Le BTC, qui s’échange actuellement à un peu plus de 30 000 dollars, a rebondi au début du mois pour atteindre 38 908 dollars avant une réunion clé de la Fed. Cependant, depuis lors, la principale crypto est sur une trajectoire descendante.

Lire Plus  L'Europe et les États-Unis ne peuvent pas réglementer seuls les crypto-monnaies
À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.