Tim Draper exhorte le Sri Lanka à adopter le Bitcoin – Cela ne fera qu’empirer la crise sans précédent que vit le pays, selon la banque centrale

L'investisseur milliardaire et capital-risqueur Tim Draper aurait tenté de convaincre le gouvernement sri-lankais d'adopter le . Cependant, le gouverneur de la centrale du a rejeté sa recommandation, soulignant : « L'adoption de 100% de bitcoins ne sera jamais une réalité au Sri Lanka.« 

Tim Draper suggère au Sri Lanka d'adopter le bitcoin

L'investisseur milliardaire et spécialiste du capital-risque Tim Draper aurait tenté de convaincre le gouvernement et la banque centrale du Sri Lanka d'adopter le bitcoin lors de sa visite dans ce pays d'Asie du Sud en début de semaine pour tourner un épisode de son émission télévisée « Meet the Drapers » avec des entrepreneurs locaux.

Le milliardaire a rencontré le président sri-lankais Ranil Wickremesinghe mardi pour présenter l'adoption du bitcoin, selon , ajoutant qu'il a ensuite rendu visite à la banque centrale sri-lankaise le lendemain pour présenter le même argumentaire.

Portant une cravate en bitcoin, Tim Draper aurait dit : « Je viens à la banque centrale avec une décentralisée. » Cependant, le gouverneur de la banque centrale du Sri Lanka, Nandalal Weerasinghe, a répondu :

Nous n'acceptons pas… L'adoption du bitcoin à 100% ne sera jamais une réalité au Sri Lanka.

Les pénuries de carburant et de nourriture au Sri Lanka ont provoqué des émeutes l'année dernière. Le président de l'époque a fui le pays criblé de dettes et a ensuite démissionné. Le taux d' clé du Sri Lanka s'élevait à 54,2 % en janvier, et l'année dernière, l'économie s'est contractée de 8 %, a détaillé le gouverneur.

Lire Plus  Tim Draper maintient son prix de 250 000 dollars pour le bitcoin à la mi-2023

Tim Draper a dit au chef de la banque centrale qu'il est « un peu inquiet pour vous les gars« , en précisant :

Avez-vous vu le Sri Lanka dans les nouvelles ? Il est connu comme la capitale de la corruption. Un pays connu pour sa corruption sera en mesure de tenir des registres parfaits avec l'adoption du bitcoin.

Le milliardaire VC a continué à essayer de convaincre Weerasinghe pendant leur réunion de 30 minutes. Il a même cité le , qui est devenu le premier pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale aux côtés du dollar américain en septembre 2021.

« L'administration a-t-elle le courage de le faire ? » Tim Draper a demandé au gouverneur de la banque centrale sri-lankaise alors qu'il poussait à l'adoption du bitcoin. « Quel est l'avantage d'avoir sa propre monnaie ? »

Lire Plus  Tim Draper modifie son échéance pour sa prévision de prix du Bitcoin à 250 000 $

Cependant, Weerasinghe a répondu :

Nous ne voulons pas aggraver la crise en introduisant le bitcoin.

Draper a proposé l'adoption du bitcoin à plusieurs autres pays et a reçu de meilleures réponses que le gouvernement et la banque centrale du Sri Lanka. Le petit pays insulaire de Palau, dans le Pacifique, par exemple, a fait de lui le résident fondateur de son programme de résidence numérique.

Le milliardaire est depuis longtemps optimiste à l'égard du bitcoin en raison de la capacité de cette -monnaie à se protéger de l'inflation. En novembre de l'année dernière, il a prédit que le Bitcoin devrait atteindre 250 000 $ d'ici la mi-2023.

La Banque centrale du Sri Lanka a mis en garde le public à plusieurs reprises contre les risques d' dans les cryptomonnaies. En juillet de l'année dernière, la banque centrale a publié un avis avertissant que les monnaies virtuelles « sont considérées comme des instruments financiers non réglementés et ne font l'objet d'aucune surveillance réglementaire ni d'aucune mesure de protection concernant leur utilisation au Sri Lanka. » L'autorité a ajouté qu'elle « n'a donné aucune licence ou autorisation à une entité ou une société pour exploiter des systèmes impliquant des monnaies virtuelles, y compris des cryptomonnaies. »

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :