La Russie réfléchirait à l’idée d’accepter le bitcoin ou d’autres crypto-monnaies comme moyen de paiement pour son commerce international

Face au durcissement des sanctions liées à son invasion de l’Ukraine, la Russie réfléchirait à l’idée d’accepter le bitcoin ou d’autres crypto-monnaies comme moyen de paiement pour son commerce international. L’agence de presse Interfax a d’abord rapporté la nouvelle vendredi, citant un haut fonctionnaire du gouvernement Russe.

L’idée d’utiliser des monnaies numériques dans les transactions pour les règlements internationaux est activement discutée“, a déclaré Ivan Chebeskov, chef du département de la politique financière du ministère des Finances.

Les remarques de Chebeskov suggèrent que le gouvernement et la banque centrale russes, qui ont fait pression en faveur d’une interdiction générale des cryptomonnaies, pourraient se rapprocher du règlement de leurs différends.

La Russie a déjà émis l’idée d’autoriser l’utilisation de crypto-monnaies pour le paiement du pétrole et du gaz qu’elle vend à des “pays amis“. À l’époque, le chef du comité de l’énergie, Pavel Zavalny, avait déclaré que la Chine et la Turquie pourraient commencer à payer leur énergie en roubles russes, en yuans chinois, en lires turques – ou même en bitcoins.

Selon un rapport de l’agence de presse russe TASS, le ministre de l’industrie et du commerce Denis Manturov a déclaré : “La question est de savoir quand cela se produira, comment cela se produira et comment cela sera réglementé. Aujourd’hui, la banque centrale et le gouvernement sont activement engagés dans ce domaine.

Jusqu’à aujourd’hui, la crypto en Russie existait dans une zone grise légale. Les russes étaient autorisés à acheter et à échanger des crypto-monnaies, mais les entreprises et les bourses traitant étaient souvent surveillées de près par l’administration financière. Selon les estimations du secteur, le volume annuel des transactions de crypto dans le pays est d’environ 5 milliards de dollars.

Lire Plus  La première bourse de Russie va faciliter le commerce d'instruments financiers basés sur des actifs numériques d'ici la fin de l'année

Quelques jours avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la banque centrale a déclaré vouloir interdire l’utilisation et le minage des crypto-monnaies, arguant qu’elles pourraient être utilisées pour menacer la souveraineté de sa politique monétaire et la stabilité financière du pays. Pour expliquer davantage sa position défavorable aux crypto-monnaies, le régulateur a fait valoir qu’elles pourraient être utilisées pour financer le terrorisme et entraîner le blanchiment d’argent.

La banque centrale russe estime que les crypto-monnaies présentent les caractéristiques d’un système de Ponzi, mettant en garde contre d’éventuelles bulles sur le marché. La banque centrale de Russie s’est également inquiétée des risques pour la stabilité financière en raison de la forte volatilité des transactions en crypto-monnaies.

Les informations disponibles montrent que de nombreuses entités et personnes russes cherchaient à liquider leurs actifs pour acquérir des propriétés dans des régions favorables aux crypto-monnaies, comme les EAU, grâce aux crypto-monnaies.

Poutine a déclaré plus tôt cette année que les crypto-monnaies avaient un “avenir potentiel” comme moyen de paiement. Le dirigeant russe a souligné que la crypto-monnaie trouve davantage de cas d’utilisation dans le monde réel. Cependant, Poutine était moins sûr des fondamentaux qui alimentaient les valorisations des crypto-monnaies comme le bitcoin.

À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.