Comment la production d’énergie électrique a-t-elle atteint un point bas historique en france?

En 2022, la a atteint un triste record : elle n'avait jamais produit aussi peu d' depuis 1992. Cela s'explique en grande partie par l'arrêt de nombreux réacteurs nucléaires affectés par des problèmes de fissures.

Le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE a annoncé, jeudi, que la production totale d'électricité était à son plus bas niveau depuis 28 ans. Seulement 62,7 % de l'électricité avaient alors été produits d'origine nucléaire, contre 69 % en 2021 et plus de 70 % auparavant. En effet, cette chute est due principalement à une faible production hydraulique et nucléaire, qui ont réduit le nombre de térawattheures d'origine nucléaire à 279 TWh en 2022 alors qu'ils étaient de 430 TWh comme en 2005.

RTE garantit malgré tout la sécurité d'approvisionnement française

Malgré une crise énergétique inédite depuis les années 1970, la sécurité d'approvisionnement en France a été maintenue selon Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE. Grâce aux importations d'électricité et à la remontée du parc nucléaire, la France a pu éviter les coupures électriques.

Lire Plus  Pour la BCE les crypto-monnaies "n'ont pas de "valeur intrinsèque" et sont rarement utilisés comme moyens de paiement"

Un déficit commercial record pour la France en 2022

Le ministre chargé du extérieur a annoncé fin 2022 un déficit commercial record de 164 milliards d'euros. La flambée des prix des hydrocarbures combinée à la baisse de l' vis-à-vis du a notamment augmenté la énergétique de 45 milliards d'euros en 2021 à 115 milliards d'euros en 2022 (incluant les coûts d'acheminement). La production d'électricité française était donc si faible qu'elle a provoqué une inversion des exportations et importations, rendant la France un importateur net.

Des perspectives positives pour 2023

Heureusement, 80% du parc nucléaire sera en fonctionnement en 2023 et la production d'électricité pourra ainsi sursauter à nouveau et s'exporter. Par ailleurs, le projet de loi d'accélération des énergies renouvelables adopté au Sénat mardi 7 février est censé rattraper le retard de la France dans les énergies renouvelables intermittentes (éolien et solaire), bien que ces technologies soient nuisibles pour l'environnement et le des Français. Malheureusement, ce projet de loi démontre encore une fois le manque d'anticipation des pouvoirs publics français sur le plan de la production nationale d'électricité dans les 20 dernières années.

Lire Plus  La BCE relève les taux d'intérêt de 50 points : le pire est-il vraiment passé ?

Des solutions concrètes pour relancer la production d'électricité française

Plusieurs actions doivent être menées afin de relancer la production d'électricité française.A court terme :

  • L'amélioration de la fiabilité des réacteurs nucléaires restants
  • L' dans l'efficacité énergétique
  • L'extension de l'utilisation de l'énergie renouvelable

A long terme :

  • L'investissement massif dans le nucléaire
  • L'implication des entreprises privées dans le secteur des énergies renouvelables
  • L'utilisation des technologies innovantes (stockage d'énergie, etc.)

De plus, le gouvernement français devrait mettre en place des mesures incitatives pour encourager les consommateurs à utiliser de manière efficiente l'énergie afin de réduire les coûts et lutter contre l'épuisement des ressources. Ces solutions concrètes doivent être mises en œuvre pour retrouver un niveau de production optimale et assurer la sécurité énergétique durable de la France.

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :