Italie : La volatilité financière de Rome va détruire la zone euro !

Les fonds spéculatifs parient contre le passif de Rome. Les données de S&P Market Intelligence indiquent que les investisseurs ont amassé 37 milliards de dollars de paris à découvert contre la dette italienne.

Les fonds spéculatifs parient gros contre les obligations italiennes et les investisseurs n'ont pas parié aussi haut contre Rome depuis 2008, alors que l'Italie est confrontée à l'incertitude politique, à une crise énergétique et à un taux d' de 8,4 % en juillet.

Les investisseurs s'attendent à un défaut de paiement de la dette italienne en raison de l'instabilité du marché obligataire et de la crise énergétique du pays.

L'économie italienne a été volatile ces derniers temps, la guerre entre l' et la ayant fait des ravages en Italie. Le pays est confronté à une importante crise énergétique et les résidents italiens sont priés de baisser le cet hiver. L'économie italienne fait dire aux gens que la situation ne fera qu'empirer et les différents rapports montrent qu'un nombre massif d'investisseurs vendent à découvert le passif de Rome.

Lire Plus  Les contrats à terme sur les marchés boursiers s'effondrent alors que le vaste mouvement de vente est en train de faire chuter les marchés

Les schémas d'emprunt obligataire mettent en évidence la façon dont les investisseurs empruntent les passifs italiens afin de parier que les valeurs baisseront avant l'échéance du rachat de la . Les données de S&P Market Intelligence montrent que 37,20 milliards d'euros d'obligations italiennes ont été empruntés au 23 août. La somme des obligations empruntées est la plus élevée depuis janvier 2008, pendant la grande récession. L'inflation reste très élevée : 7,3 % en mai, 8,5 % en juin et 8,4 % en juillet.

Les 37 milliards de dollars de positions courtes suggèrent que les spéculateurs du marché pensent que Rome fera défaut et que le choc financier se répandra comme une contagion à travers l'. L'Italie est traditionnellement connue pour avoir une économie forte, mais le pays est dépendant du gaz russe. Le Fonds monétaire international () a averti le mois dernier que l'économie italienne connaîtrait une contraction de 5 % en raison des tensions entre l'Europe et la Russie dans le cadre de la guerre Ukraine-Russie. Le ralentissement économique de l'Italie intervient alors que l'Inde a dépassé le Royaume-Uni pour devenir la cinquième économie mondiale.

Lire Plus  Le bitcoin a gagné de 15 % et l'Ethereum de 22 % au cours des derniers jours. La baisse du marché touche-t-elle à sa fin ?

Reuters a publié un article en juillet qui montre que l'Italie et le premier ministre du pays, Mario Draghi, n'ont pas fait assez « pour relancer la croissance. » Malgré la promesse de Draghi de sauver l'euro en juillet 2012, l'Italie est en difficulté et le pays paie la prime la plus élevée pour emprunter des obligations ès la Grèce. Holger Schmieding, économiste chez Berenberg, a déclaré : « Draghi essaie, a fait un peu de choses ici et là, mais ni moi ni le marché ne sommes encore convaincus que la croissance tendancielle en Italie est suffisamment forte. »

 

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :