La BCE doit-elle prendre des mesures drastiques pour contrôler l’inflation ? Les experts donnent leur avis

Face à la persistance de l'inflation, la centrale européenne () est susceptible de relever ses taux jeudi 16 mars d'un demi-point de pourcentage pour la troisième fois consécutive.

Cette décision est fortement envisagée par , présidente de l'institution, qui a annoncé le mois dernier qu'une hausse de 0,50 point était quasi certaine pour mars. Elle a depuis réitéré cette intention, alors que l'inflation en zone continue d'évoluer à des niveaux bien au-delà de la cible de 2% visée à moyen terme.

Si le Conseil des gouverneurs entérine jeudi cette hausse, le taux rémunérant les liquidités bancaires non distribuées en crédit sera porté à 3,0 %, le plus élevé depuis octobre 2008. En juillet 2020, la BCE avait entamé un cycle inédit de hausses des taux, mettant fin à près d'une décennie d' pas cher.

L'opinion des économistes

Selon une enquête Reuters publiée vendredi, le pic qu'atteindront les taux d'intérêt de la Banque centrale européenne sera beaucoup plus élevé qu'estimé il y a seulement un mois, la ténacité de l'inflation conduisant les responsables de l'institution à se montrer plus agressifs. Tous les économistes interrogés par Reuters du 7 au 9 mars s'attendent à ce que la BCE relève ses taux de 50 points de base le 16 mars. Des hausses d'un quart de point devraient suivre en mai, en juin et en juillet, selon la médiane des estimations des économistes interrogés, ce qui hisserait le taux de dépôt à 3,75%, un niveau plus élevé que le pic de 3,25% anticipé dans l'enquête de février.

Lire Plus  Pour la Banque centrale européenne l'effondrement de FTX n'aura pas d'impact sur les marchés financiers, mais une inflation élevée en aura

Les personnes interrogées par Reuters ont notamment souligné que la zone euro ne peut pas ignorer le risque durable d'une inflation durablement trop élevée si elle augmente ses taux à un rythme lent. « Si vous maintenez des politiques accommodantes pendant trop longtemps, vous risquez de perdre le contrôle sur l'inflation », a commenté Angel Talavera, chef économiste Europe chez Oxford Economics.

Quel impact ?

Une augmentation des taux d'intérêt provoquera une hausse des coûts de financement, limitant ainsi les opportunités de croissance et les prêts aux entreprises. Dans le même temps, elle profitera aux épargnants et accroîtra leur pouvoir d'achat. Les premiers à subir les effets de l'inflation élevée sont les défavorisés, les vulnérables et les moins bien payés, rappelle Christine Lagarde.

Du point de vue macroéconomique, les hausses de taux vont contribuer à faire baisser l'inflation, mais elles peuvent être très coûteuses pour un système économique. L'expérience de la Grande a montré que les banques centrales doivent prendre le temps de resserrer leurs politiques monétaires pour éviter de surréagir et de couper court à la reprise. La dernière chose dont l'eurozone a besoin est une autre crise financière.

Lire Plus  Christine Lagarde, rend le changement climatique responsable de l'inflation en Europe

Quelles conséquences ?

La plus grande conséquence des hausses des taux d'intérêt est la pression exercée sur l'activité économique. Une hausse des taux signifie que les prêts sont moins abordables et que les entreprises et les ménages auront plus de mal à accéder aux fonds dont ils ont besoin pour investir et consommer. Le pouvoir d'achat des ménages sera affecté et la consommation peut réduire. Mais le secteur bancaire bénéficiera des hausses de taux, car les marges de profit des banques sont directement liées aux taux d'intérêt.

En outre, les hausses de taux ont une influence indirecte sur l'inflation. Les banques et les organismes de clés peuvent réajuster leurs taux d'intérêt et modifier les conditions ées pour obtenir un prêt. Les taux d'intérêt plus élevés incitent les consommateurs à épargner plus et à emprunter moins, ce qui peut freiner l'inflation et stabiliser les prix des biens et services.

  • Les hausses des taux d'intérêt sont susceptibles d'affecter le pouvoir d'achat des ménages et de réduire la consommation.
  • Les hausses des taux stimuleront le secteur bancaire car elles amélioreront les marges de profits des banques.
  • Les hausses des taux peuvent freiner l'inflation et stabiliser les prix des biens et services.
Lire Plus  La BCE annonce une 7ème hausse consécutive des taux d'intérêt face à une inflation galopante en zone euro

Bien que la hausse du taux prévue par la BCE soit attendue, elle n'est pas sans risque. La BCE et le personnel de la zone euro souhaitent trouver un équilibre entre l'objectif d'inflation et l'activité économique. La hausse des taux aura un impact significatif sur l'économie et les ménages. La BCE surveillera donc de près l'impact des hausses des taux, et se réserve le droit d'ajuster sa position en fonction des circonstances.

4.3/5 - (7 votes)

Sophie Telmann

Je m'appelle Sophie et je suis rédactrice sur actucrypto.info, un site qui couvre l'actualité des -monnaies et du métavers. Je suis passionnée par le monde des crypto-monnaies et du métavers et je me tiens au courant des derniers développements et . J'aime particulièrement la façon dont ces technologies sont utilisées pour fournir une plus grande liberté et autonomie aux individus et aux entreprises. J'espère contribuer à faire progresser ces technologies et à les rendre accessibles à tous.

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :