La FED a annoncé aujourd’hui sa décision de relever les taux d’intérêt de 75 points de base supplémentaires

Les taux d’intérêt américains sont revenus à des niveaux pré-pandémiques alors que la Réserve fédérale tente de s’attaquer à la flambée des taux d’inflation.

La banque centrale a annoncé cette évolution lors du comité fédéral de l’open market de mercredi. Après cette hausse de 0,75 %, les taux d’intérêt américains se situent actuellement entre 2,25 % et 2,5 %, soit le niveau le plus élevé observé depuis le début de la pandémie de COVID-19.

La décision de la Fed est intervenue après que le Bureau américain des statistiques du travail ait révélé que l’indice des prix à la consommation avait augmenté à un niveau de 1,5 %. La décision de la Fed est intervenue après que le Bureau américain des statistiques du travail a révélé que l’indice des prix à la consommation avait atteint un niveau record de 9,1 % en juin, malgré les efforts déployés depuis des mois par la banque centrale pour freiner la flambée des prix en augmentant les taux. Le rapport du bureau indique que la hausse des prix de l’essence, du logement et de l’alimentation a été le principal facteur de cette augmentation.

La dernière décision de la Fed intervient alors qu’un nombre croissant d’Américains expriment leurs craintes face à la flambée des prix. Selon le un récent sondage 96% des américains sont “préoccupés” par la hausse des prix de la nourriture, du gaz et du logement.

Pour lutter contre l’inflation, la Fed tente de contracter la masse monétaire. Elle le fait en augmentant les taux d’intérêt, ce qui rend l’emprunt d’argent plus coûteux. La hausse de 75 points de base était largement attendue, bien qu’il ait été anticipé que la banque centrale pourrait opter pour une hausse de 100 points de base peu après la publication des données sur l’inflation pour le mois de juin.

Lire Plus  La Fed et la FDIC ordonnent à Voyager Digital de cesser de mentir aux clients

Les efforts de la Fed pour réduire l’inflation interviennent alors que l’incertitude règne sur les marchés mondiaux et que les craintes d’une éventuelle récession s’intensifient. Les chiffres du PIB américain a montré que l’économie s’est contractée de 1,6 % au cours du premier trimestre financier, et de nombreux économistes craignent que l’économie n’affiche un recul au deuxième trimestre.

Historiquement, une récession est identifiée par deux baisses trimestrielles consécutives du PIB. Les chiffres du deuxième trimestre seront publiés demain, et la Maison Blanche semble avoir préparé le public à l’avance à cette annonce. La semaine dernière, elle a publié un article sur le sujet, avant de publier une transcription d’interview dans laquelle la secrétaire au Trésor Janet Yellen a fait valoir que deux trimestres consécutifs n’indiqueraient pas que le pays soit en récession, car le Bureau of Economic Analysis examine “un large éventail de données“.

À propos de l’auteur, Miss Ethereum

Miss Ethereum est fan de Defi et de métavers, elle se concentre sur le blogging et l'éducation des autres sur les monnaies numériques et la réalité virtuelle.