Révolution monétaire en vue : Les BRICS abandonnent le dollar pour leurs propres monnaies nationales !

Les BRICS se concentrent sur l'utilisation des monnaies nationales avant d'en émettre une commune

Les économies émergentes du groupe BRICS – Brésil, , , et Afrique du Sud – travaillent actuellement à élargir l'utilisation de leurs monnaies nationales.

Bien que l'émission d'une monnaie commune reste un objectif pour le groupe, cette tâche n'est pas immédiate, explique l'ambassadeur sud-africain auprès de l'organisation, Anil Sooklal, dans une interview pour les médias russes. Selon lui, l' de l'utilisation des monnaies nationales pour le commerce, les investissements et d'autres transactions est une étape cruciale pour la création d'une monnaie commune.

Les membres des BRICS renforcent leur coopération économique et financière

Les experts des cherchent à approfondir les liens entre les économies et les marchés financiers des États membres. À cette fin, ils travaillent sur l'élargissement de l'utilisation des monnaies nationales des BRICS dans les échanges mutuels. Le représentant de l'organisation, Anil Sooklal, a déclaré : « nous sommes en train de mettre en pratique un accord pour que les échanges commerciaux des pays BRICS entre eux soient de plus en plus basés sur nos monnaies nationales ».

Lire Plus  La Chine et la Russie sont invitées à accélérer la création d'une infrastructure de paiement de pointe pour les monnaies des BRICS et de l'OCS

Avec l'adhésion possible de 19 autres pays, le groupe des BRICS prépare une réunion au Cap en juin pour discuter d'une coopération économique renforcée. L'idée d'une monnaie commune aux BRICS, soutenue par certains membres, pourrait être utilisée pour accroître leur influence et contourner les sanctions occidentales. Cependant, cette idée suscite des inquiétudes aux , qui craignent de voir leur rôle dominant sur la scène mondiale mis en péril. Cette question sera débattue lors du prochain sommet des dirigeants des BRICS en août.

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :