Vladimir Poutine menace de laisser l’Europe “geler” – Le président russe prévient : “Nous ne fournirons pas de gaz, de pétrole, de charbon, de fioul”

Suite aux discussions concernant le forum politique intergouvernemental Groupe des Sept (G7) s’engageant à imposer des plafonds de prix sur le pétrole brut et la Commission européenne parlant de fixer les prix de l’électricité, le président russe Vladimir Poutine a expliqué mercredi que la Russie ne fournira pas les puissances économiques industrialisées et l’Occident en énergie. “Nous ne fournirons pas de gaz, de pétrole, de charbon, de mazout – nous ne fournirons rien“, a souligné Poutine lors de la session plénière du Forum économique oriental.

Poutine à l’Europe : ‘Geler, geler, la queue du loup’.

Vladimir Poutine a expliqué que le Kremlin prévoit de laisser geler la queue du loup, faisant référence à l’Europe et à la fable russe dans laquelle un renard trompe un loup en lui gelant la queue, et le renard finit par vaincre le loup grâce à cette tactique.

Nous ne fournirons rien en dehors des contrats. Nous ne ferons rien qu’ils essaient de nous forcer à faire“, a déclaré M. Poutine mercredi. “Nous ne fournirons pas de gaz, de pétrole, de charbon, de mazout – nous ne fournirons rien“, a-t-il ajouté. “La seule chose que nous pouvons faire, c’est continuer à dire la réplique d’un conte de fées russe bien connu ‘-Gel, gel, la queue du loup’“.

Le discours de Poutine fait suite au rapport selon lequel la Russie et l’Iran prévoient d’établir un cartel mondial du gaz. Récemment, le géant gazier russe Gazprom et la National Iranian Oil Company (NIOC) se sont associés en signant un protocole d’accord (MoU).

Lire Plus  Les inquiétudes économiques empêchent l'Union européenne d'imposer des sanctions plus sévères à la Russie

Plus tôt cette semaine, Gazprom a expliqué que le gazoduc Nord Stream 1 (NS1) serait mis hors service pour une durée indéterminée. Cependant, les déclarations du porte-parole de Poutine, Dmitry Peskov, cité par Interfax, indiquent que Moscou ne remettra pas le gaz en service tant que les sanctions financières de l’Occident ne seront pas levées.

Poutine déclare que les sanctions occidentales sont ” stupides ” et affirme que la Russie ” n’a rien perdu “.

Vladimir Poutine a déclaré mercredi que les sanctions occidentales étaient “stupides“, et il a ajouté que la Russie n’avait rien perdu, il a ajouté :: “Je suis sûr que nous n’avons rien perdu et que nous ne perdrons rien. L’essentiel est de renforcer notre souveraineté, et c’est le résultat inévitable de ce qui se passe maintenant.

Pendant ce temps, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde pourrait impulser une hausse des taux d’intérêt importante cette semaine. Christine Lagarde impute également au changement climatique une partie de l’inflation que connaît l’Europe, qui a atteint un niveau record le mois dernier. La plupart des économistes relient les problèmes économiques de l’Europe à la guerre entre l’Ukraine et la Russie et à la crise économique mondiale à la crise énergétique en cours.

Holger Schmieding, “observateur de la BCE” et économiste en chef de la Berenberg Bank, a déclaré dans une note que la banque centrale européenne pourrait relever le taux d’intérêt bancaire de référence de 75 points de base. “Comme les hausses anticipées peuvent avoir un impact plus important sur les anticipations d’inflation qu’une approche plus graduelle, une hausse de 75 points de base pourrait être envisagée. [75bps] pourrait avoir du sens“, a fait remarquer Holger Schmieding mercredi.

Lors de la session plénière du Forum économique oriental, le président russe a déclaré que si le G7 prévoit de mettre en place des plafonds de prix, la Russie ne reconnaîtra aucun contrat actuel et se retirera des futurs accords d’approvisionnement en gaz.

Lire Plus  La Russie ferme le principal gazoduc européen tant que les sanctions occidentales ne sont pas levées

Y aura-t-il des décisions politiques qui contredisent les contrats ? Oui, nous ne les respecterons pas. Nous ne fournirons rien du tout si cela contredit nos intérêts“, a déclaré Poutine.

Au cours de la deuxième partie de son discours, Vladimir Poutine a réfuté les accusations de l’Union européenne selon lesquelles la Russie “arme les approvisionnements énergétiques“. Le président russe a ajouté que l’Occident n’avait pas non plus abordé les problèmes techniques prétendument liés à l’oléoduc NS1.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Miss Ethereum

Miss Ethereum est fan de Defi et de métavers, elle se concentre sur le blogging et l'éducation des autres sur les monnaies numériques et la réalité virtuelle.