Elon Musk affirme que sa décision de se retirer de l’accord avec Twitter est due à un trop grand nombre de questions sans réponse

Le milliardaire Elon Musk se retire de l’opération de 44 milliards de dollars qui a vu son offre sur Twitter approuvée il y a quelques mois. Le PDG de Tesla vient d’envoyer une lettre de notification au directeur juridique de l’entreprise. Dans cette lettre, qui a été révélée dans un dépôt de la Securities and Exchange Commission (SEC), l’avocat de Skadden Arps, Mike Ringler, estime que Twitter n’a pas respecté ses obligations contractuelles.

Le problème

Il est presque courant que les acheteurs se dégonflent juste après avoir obtenu ce qu’ils veulent, et c’est exactement ce qui est arrivé à Elon Musk. Peu après la conclusion de l’accord sur Twitter, Musk s’est posé quelques questions, notamment sur le pourcentage de comptes actifs de la plateforme qui sont des spams ou des faux. Il avait tweeté :

“L’accord avec Twitter est temporairement suspendu dans l’attente de détails permettant de déterminer que les spams/faux comptes représentent effectivement moins de 5 % des utilisateurs.”

Mais ces calculs demandés par Elon Musk ne sont jamais arrivés. Comme Ringler le confirme, bien que partiellement :

“Twitter a échoué ou refusé de fournir ces informations. Parfois, Twitter a ignoré les demandes de M. Musk, parfois il les a rejetées pour des raisons qui semblent injustifiées, et parfois il a prétendu se conformer tout en donnant à M. Musk des informations incomplètes ou inutilisables.”

Plus que les affirmations selon lesquelles Twitter n’a pas fourni d’informations adéquates, Ringler estime également que Twitter a fait des “déclarations matériellement inexactes.” Et que ce sont des motifs suffisants pour rompre l’accord que les deux parties ont conclu.

Twitter pourrait poursuivre Elon Musk en justice

Pendant ce temps, le conseil d’administration de Twitter n’est pas le moins du monde impressionné par la décision de Musk. Et selon le président du conseil d’administration, Bret Taylor, l’entreprise cherchera toujours à finaliser l’accord aux prix initialement convenus par les deux parties. Toutefois, Twitter pourrait engager une action en justice contre Musk si nécessaire, pour faire respecter l’accord.

“Nous sommes convaincus que nous obtiendrons gain de cause devant la Cour de chancellerie du Delaware”, a écrit Bret Taylor.

Entre-temps, il convient de noter que Elon Musk avait accepté de payer un milliard de dollars si jamais il se rétracte. Toutefois, compte tenu des demandes et des demandes reconventionnelles actuelles, le bras de fer juridique pourrait être plus long que prévu.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.