Fuir les plateformes de crypto monnaie immédiatement: l’alarme de John Reed Stark

John Reed Stark avertit sur une nouvelle vague de régulation

, fondateur et ancien responsable du Bureau de l'application des lois sur internet de la U.S. Securities and Exchange Commission (), tire la sonnette d'alarme sur une nouvelle vague réglementaire ciblant les plateformes de . Selon Reed Stark, les plateformes d'échange de crypto-monnaies sont « à haut risque, périlleuses et intrinsèquement dangereuses ». Il exhorte les investisseurs à se désengager de toutes les plateformes de crypto-monnaie.

Coinbase et Binance dans le collimateur de la SEC

Récemment, John Reed Stark a partagé son point de vue sur les actions en de la SEC contre Coinbase et , deux grandes plateformes d'échange de . Stark, qui a collaboré avec la SEC pendant plus de 19 ans, pense que ceci pourrait marquer le début d'un « siège réglementaire » de l'industrie des cryptomonnaies qui pourrait toucher d'autres entreprises du secteur. Stark a précisé:

Sortez des plateformes de crypto-monnaies maintenant, je ne peux pas le dire plus clairement. Je suis convaincu que les plateformes d'échange de crypto-monnaies sont désormais sous le siège des régulateurs et des autorités judiciaires américaines, un siège qui ne fait que commencer.

Limites de la protection des investisseurs de la crypto monnaie par la SEC

Stark a également discuté de la manière dont l'absence d'enregistrement de ces plateformes d'échange auprès de la SEC limite la capacité de l'organisation à protéger les investisseurs en crypto monnaie. Cette absence d'enregistrement a permis aux marchés de crypto monnaie de fonctionner sans grande supervision. Stark a précisé:

Avec les plateformes d'échange de crypto-monnaies, la SEC n'a aucun contrôle ni accès, et a peu de moyens pour détecter, enquêter et dissuader les comportements frauduleux.

Critiques de la position de la SEC

Coinbase et Binance ont été accusées d'opérer des plateformes de non enregistrées. Cependant, le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a répondu à la poursuite de la SEC, niant que la société puisse enregistrer ses activités ès avoir eu de nombreuses conversations avec l'organisation. Parallèlement, les législateurs ont également critiqué la position de la SEC sur cette question, l'accusant de faire défaut à l'industrie de la cryptomonnaie. La sénatrice Cynthia Lummis a déclaré que la SEC « n'a pas fourni de voie pour que les bourses d'actifs numériques s'enregistrent » et n'a pas « fourni d'orientations juridiques adéquates sur ce qui différencie un titre d'une commodité.« 

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :