Kraken obtient une licence d’exploitation aux Émirats arabes unis

a reçu une licence complète pour exploiter sa plateforme de négociation réglementée aux Émirats arabes unis, et elle installera son siège régional à Abu Dhabi. En outre, elle est en passe de devenir la première bourse de -monnaies qui permettra aux utilisateurs d'alimenter directement leurs comptes et de négocier dans la des Émirats arabes unis, le dirham.

Une grande victoire pour Kraken

Kraken s'est développé de manière importante au Moyen-Orient, une région où les crypto-monnaies gagnent rapidement en popularité.

Kraken a acquis une licence complète pour exploiter une plate-forme de négociation réglementée aux Émirats arabes unis, ès avoir obtenu l'approbation réglementaire de l'Abu Dhabi Global Market and Financial Services Regulatory Authority. Dans une interview accordée kraken-to-launch-in-uae-after-full-regulatory-approval.html">à la chaine américaine CNBC, le directeur général de Kraken pour l', le Moyen-Orient et l', Curtis Ting, a déclaré que la bourse de crypto-monnaies basée aux s'installerait en conséquence à Abu Dhabi, où elle pourra proposer des échanges d'actifs virtuels avec des paires de dirhams.

Lire Plus  5000 BTC transférés sur l'échange Kraken, le bitcoin toujours au plus mal

Cela fait de Kraken la première bourse de crypto-monnaies à offrir un financement direct et des échanges en dirhams émiratis, ce que Ting a souligné comme étant essentiel pour la population locale :

« En ce moment, il y a beaucoup d'excitation autour des crypto-monnaies, mais si vous voulez avoir un lieu où vous pouvez réellement vous mouiller, vous n'avez vraiment que deux options. Pour l'instant, vous pouvez acheter et détenir des crypto-monnaies, peut-être auprès de courtiers, sur certains marchés d'échange qui les proposent à un prix élevé – ou vous pouvez effectuer des transactions, mais uniquement en dollars, en euros ou en livres sterling. Vous ne pouvez pas vraiment le faire dans votre monnaie locale ».

Il a poursuivi en notant l'importance de faciliter la liquidité et l'accès pour ceux des Émirats arabes unis en leur donnant accès à leur monnaie locale. Le Moyen-Orient représente déjà environ 7 % du volume des échanges de crypto à l'échelle mondiale ; Ting a déclaré que ce chiffre pourrait être multiplié par 10 une fois que les monnaies locales seront disponibles pour le financement et les échanges.

Lire Plus  Crise de panique : Kraken et Coinbase souffrent de "problèmes de connectivité" au milieu de l'effondrement du marché

Pendant ce temps, , qui éclipse Kraken par sa taille, prend des mesures dans l'autre grande ville des Émirats arabes unis, Dubaï, pour en faire un hub crypto mondial, après avoir signé un accord avec l'Autorité du centre de mondial de Dubaï en décembre dernier.

4.3/5 - (7 votes)

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :