La Russie a annoncé avoir développé une plateforme blockchain pour lancer un système numérique de paiements internationaux capable de remplacer le système mondial Swift

Le groupe russe Rostec est une organisation gouvernementale qui comprend un certain nombre d’entreprises technologiques. Ce groupe a annoncé avoir développé une plateforme blockchain pour lancer un système numérique de paiements internationaux capable de remplacer le système Swift.

Les banques russes ont été exclues du système SWIFT en février dernier suite aux sanctions imposées par les pays occidentaux en réponse à la guerre russo-ukrainienne. Depuis lors, Moscou s’efforce de trouver un système de paiement financier alternatif à SWIFT afin de protéger ses transactions de commerce extérieur.

Le système numérique de paiements internationaux permettra à la Russie de payer ses importations dans sa monnaie nationale, le rouble, au lieu du dollar. Selon le groupe Rostec, le nouveau système permettra également aux pays étrangers de payer leurs importations en provenance de Russie dans leur monnaie nationale également.

Blockchain et stockage des crypto-monnaies

Selon le communiqué de Rostec, la plateforme blockchain sur laquelle a été développé le système de paiements internationaux, appelée CELLS, a été mise au point par l’Institut des systèmes logiciels de Novossibirsk (NIPS), qui est lui-même affilié au groupe Rostec.

La plateforme est conçue pour être en mesure de fournir un système intégré basé sur la technologie de la blockchain. Selon le groupe russe, la plateforme comprend parmi ses éléments centraux un système numérique permettant d’effectuer des paiements dans les monnaies nationales des pays qui lui sont associés.

L’entreprise affirme que son nouveau système “pourrait constituer une véritable alternative aux services de paiement internationaux fournis par le système SWIFT“, dont les banques russes ont été isolées en raison des sanctions occidentales.

Outre le service de paiements internationaux, la plateforme CELLS offre à ses utilisateurs la possibilité de créer des portefeuilles pour stocker des monnaies numériques, selon le communiqué.

La Russie s’engage à sécuriser les transactions

Oleg Yevtushenko, PDG du groupe Rostec, s’est engagé à ce que le nouveau système de paiement international garantisse “une vitesse élevée et des transactions sécurisées“, précisant que le nouveau système numérique peut effectuer environ 100 000 transactions par seconde, avec la possibilité de doubler ce chiffre.

Yevtushenko a également expliqué que la fonction de paiement en monnaies nationales locales offerte par le nouveau système permettra aux utilisateurs de contourner les sanctions occidentales imposées à la Russie.

Le groupe Rostec vise les grandes entreprises qui ont des relations commerciales avec la Russie, ainsi que les autorités gouvernementales étrangères qui font des affaires avec Moscou, de même que les institutions financières et les banques.

Russie : La position sur les crypto-monnaies a évolué

L’annonce de ce nouveau système intervient quelques jours après que le gouvernement russe a déclaré qu’il envisageait d’adopter les crypto-monnaies dans les paiements internationaux. La Banque centrale russe avait proposé en janvier dernier d’interdire l’introduction et l’utilisation de toutes les crypto-monnaies.

Il y a des discussions au sein du gouvernement russe sur l’idée d’utiliser les crypto-monnaies dans les règlements du commerce international, a déclaré Ivan Chepskov, chef du département de la politique financière du ministère russe des Finances.

Cela est considéré comme un changement de la position russe sur les crypto-monnaies, car la Banque centrale russe avait mis en garde plus tôt cette année contre les risques pour le système financier du pays. Il a été affirmé que les crypto-monnaies portent atteinte à la souveraineté de la politique monétaire du pays.

En revanche, le statut juridique des crypto-monnaies en Russie reste en suspens et les efforts précédents pour les légaliser n’ont pas donné de résultats. Le gouvernement fait pression pour les autoriser afin d’attirer les investissements étrangers et sortir le commerce intérieur de l’ombre des sanctions occidentales.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Miss Solana

Miss Solana est fan de Defi et de métavers, tout comme Miss Ethereum qu'elle espère bien un jour dépasser. Dynamique et pleine d'idées, elle cherche en permanence à moderniser la vision de la blockchain