Le dernier scandale du Premier ministre britannique Boris Johnson a privé le gouvernement du Royaume-Uni de deux de ses plus grands experts en crypto

Les déboires politiques de Johnson font involontairement reculer la réglementation des crypto-monnaies au Royaume-Uni. Les démissions de Rishi Sunak et John Glen sont une déception pour certains acteurs du secteur de la crypto-monnaie.

Le dernier scandale du Premier ministre britannique Boris Johnson a privé par le gouvernement du Royaume-Uni de deux de ses plus grands experts en crypto, Rishi Sunak et John Glen. Le secteur de la crypto s’attend désormais à ce que la réglementation soit plus longue à mettre en œuvre.

Retour à la case départ au Royaume-Uni

L’industrie de la crypto au Royaume-Uni pourrait avoir subi un revers en raison des derniers ennuis politiques du Premier ministre Boris Johnson.

Selon Bloomberg, les récentes démissions du chancelier de l’Échiquier Rishi Sunak et du secrétaire économique au Trésor John Glen vont freiner la récente poussée du pays pour devenir une juridiction favorable à la crypto. Sunak et Glen sont considérés comme les “architectes” de la campagne visant à attirer les entreprises de crypto-monnaie dans la nation.

Commentant ces démissions, le directeur exécutif de CryptoUK, Ian Taylor, a déclaré que l’industrie était maintenant “de retour à la case départ” et que les réglementations prévues prendraient probablement plus de temps à être introduites, étant donné que les remplaçants de Rishi Sunak et John Glen auraient besoin de temps pour apprendre “ce qu’ils font”.

John Glen, en particulier, était considéré comme essentiel pour combler le fossé entre l’industrie de la crypto et les régulateurs, non seulement au Royaume-Uni, mais dans le monde entier. Ses visites dans divers hubs cryptographiques au cours de l’année dernière lui ont permis, ainsi qu’à Sunak, d’acquérir une expérience cruciale en matière d’actifs numériques, selon un consultant indépendant en fintech.

Rishi Sunak et John Glen ont respectivement démissionné hier et aujourd’hui pour protester contre la mauvaise gestion publique par Boris Johnson d’un scandale d’inconduite sexuelle impliquant l’ancien whip en chef adjoint Chris Pincher. Plus de 30 membres du gouvernement ont démissionné à leurs côtés. Boris Johnson fait face à des appels à la démission.

Actuellement, les institutions britanniques ne sont pas d’accord avec la législation. La Banque d’Angleterre a appelé en mars à une plus grande régulation du marché, alors que les sociétés de crypto-monnaies auraient déjà du mal à se conformer à la réglementation existante. D’autre part, le Trésor, après avoir reçu des commentaires de l’industrie, a fait marche arrière sur son exigence précédente pour les entreprises de crypto de soumettre des informations personnelles sur tous les transferts effectués vers des portefeuilles non hébergés.

À propos de l’auteur, Miss Solana

Miss Solana est fan de Defi et de métavers, tout comme Miss Ethereum qu'elle espère bien un jour dépasser. Dynamique et pleine d'idées, elle cherche en permanence à moderniser la vision de la blockchain