Le FBI mène une perquisition au domicile du fondateur de Kraken, Jesse Powell, suite à des allégations de cyberharcèlement

Jesse Powell, fondateur controversé de Kraken, fait l'objet d'une enquête du FBI pour cyberharcèlement

Jesse Powell, le fondateur controversé de , l'une des principales bourses de -monnaies, est actuellement sous le feu des projecteurs alors qu'il fait l'objet d'une enquête du Federal Bureau of Investigation () pour cyberharcèlement.

Selon des sources proches de l'affaire citées par le New York Times, le domicile de Powell à Brentwood a été perquisitionné en mars suite à des allégations formulées par l'ONG Verge Center for the Arts. Découvrez tous les détails de cette affaire qui secoue le monde de la cryptographie.

Une perquisition domiciliaire suite aux accusations de cyberharcèlement

L'enquête menée par le FBI fait suite à des plaintes déposées par l'ONG Verge Center for the Arts, accusant Powell d'avoir accédé illégalement à ses systèmes informatiques et d'avoir bloqué les canaux de communication en entravant l'accès à des courriels et à d'autres messages essentiels. Cette perquisition a mis en lumière une série d'accusations graves qui pourraient ébranler la réputation de l'ancien PDG de Kraken.

Lire Plus  Le PDG de Kraken appelle le Congrès à protéger l'industrie cryptographique américaine suite à un accord avec la SEC sur le programme de jalonnement

Toutefois, il est important de noter qu'aucune accusation formelle n'a été déposée contre Powell à ce stade. Son avocat a affirmé que l'enquête se limitait aux allégations de l'ONG et n'avait aucun lien avec ses activités professionnelles dans l'industrie des crypto-monnaies. Il a également souligné que Powell nie toute implication dans des actes répréhensibles et qu'il a l'intention de se défendre vigoureusement.

Les appareils électroniques de Powell saisis lors de la perquisition

Lors de la perquisition au domicile de Powell, les agents du FBI ont saisi plusieurs appareils électroniques appartenant au fondateur de Kraken. Toutefois, aucune inculpation n'a encore été prononcée dans cette affaire. Les procureurs fédéraux de du Nord mènent l'enquête en collaboration avec le FBI, mais il est important de noter que cette enquête n'a aucun lien avec les opérations de Kraken.

Malgré cette enquête en cours, Powell reste membre du conseil d'administration de Kraken, même s'il a démissionné de son poste de PDG en septembre dernier. Il est également intéressant de mentionner que Powell a été évincé du conseil d'administration de l'ONG Art Center ès avoir exprimé des opinions controversées. En réaction à sa révocation, il a intenté une action en contre le centre d'art, affirmant que sa révocation était injustifiable.

Lire Plus  Un juge britannique ordonne à Craig Wright de verser plus de 500 000 dollars dans un procès contre Coinbase et Kraken

Une enquête qui n'affecte pas les activités de Kraken

Les autorités de américaines ont précisé que cette enquête du FBI n'a aucun lien avec les activités de la bourse Kraken. Un porte-parole de l'entreprise a souligné que cette affaire était indépendante des opérations de la société et qu'il n'y avait aucune raison de croire que les procureurs enquêtaient sur d'autres problèmes potentiels. Malgré tout, Kraken et Powell ont déjà fait l'objet d'un examen juridique dans le passé, notamment pour des allégations de violation de américaines et de manquements financiers.

L'enquête en cours devra déterminer si les accusations de cyberharcèlement portées contre sont fondées. En attendant les conclusions de l'enquête, l'industrie des crypto-monnaies retient son souffle et se demande quelles pourraient être les conséquences de cette affaire sur la réputation de Kraken et de son fondateur.

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :