Un nouveau pays Européen va interdire l’exploitation des crypto-monnaies

Actuellement, le marché des crypto-monnaies est confronté à un moment sombre. Maintenant, le prix des crypto-monnaies est plus bas que prévu, donc chaque mouvement que les pays font pour ou contre les crypto-monnaies est décisif pour que les choses s'améliorent ou se dégradent pour le marché.

Dans ce contexte, il est récemment devenu public que le gouvernement du Kosovo a décidé d’appliquer des restrictions sur l’exploitation des crypto-monnaies. Selon les informations disponibles à ce jour, cette mesure devrait permettre de réduire considérablement la consommation d’énergie au cours des prochains mois.

Ce plan prévoit la réduction de l’énergie sous différents aspects, mais l’un des plus importants est celui de l’extraction de crypto-monnaies. Il est important de noter que cette mesure n’a pas été prise isolément.

Bien que le Kosovo ne soit pas le premier pays de minage de crypto-monnaies au monde, nous ne pouvons pas nier que cette situation pourrait être quelque peu problématique, en particulier pour les investisseurs et les mineurs locaux, mais si la situation devient plus grave, le marché global pourrait également être affecté.

Le Kosovo est-il contre les crypto-monnaies ?

Affirmer que le Kosovo est ou n’est pas contre les crypto-monnaies, du moins à ce stade, est un peu risqué. Il semble que le gouvernement cherche à protéger et à utiliser l’énergie électrique pour des choses bien plus nécessaires que l’extraction de crypto-monnaies.

Comme l’ont commenté les représentants des régulateurs, cette mesure vise à garantir que les foyers des citoyens et les entreprises importantes soient approvisionnés en électricité sans problème au cours des prochains mois.

Ce qui est sûr, c’est que si l’extraction de crypto-monnaies n’est pas interdite, elle pourrait affecter l’alimentation électrique et de nombreuses personnes subiraient des coupures de courant, car le système électrique du pays ne peut pas soutenir une force d’extraction aussi puissante et en même temps l’alimentation électrique standard.

Pour faire respecter cette interdiction, un décret a été publié par le gouvernement de la capitale. Ainsi, toute personne qui exploite des crypto-monnaies, que ce soit avec une ou plusieurs machines à miner, commet une infraction pénale.

En fait, le gouvernement affirme que cette mesure est plus que nécessaire et il est clair que l’exploitation des crypto-monnaies ne fait pas partie des priorités du gouvernement, si bien que cette classe d’actifs est de plus en plus menacée.

Ce n’est pas la première fois que le Kosovo interdit l’exploitation minière.

Il est important de souligner que ce n’est pas la première fois que le Kosovo décide de prendre une telle mesure. La première fois que cela s’est produit, c’était au début de cette année, lorsque l’hiver dans le pays était assez rigoureux. Pendant ces mois, le chauffage est allumé dans toutes les maisons et tous les lieux du Kosovo, ce qui fait que le système électrique atteint son maximum.

Maintenant, si vous ajoutez au fait que chaque maison a le chauffage allumé, la grande quantité d’énergie consommée par les mines, le système électrique est facilement surchargé, ce qui peut causer beaucoup de problèmes. De plus, à l’époque, la région de l’Europe du Sud-Est connaissait une série de pénuries d’énergie. C’est pourquoi le Kosovo a décidé de faire le grand saut, et il semble qu’il s’y prépare à nouveau.

En outre, le Kosovo importe l’énergie qui alimente l’ensemble du pays, ce qui signifie qu’elle est assez chère. Et ce qui se passe, c’est que l’extraction de crypto-monnaies ne rapporte pas assez de bénéfices au pays, contrairement au paiement des factures d’électricité pendant les mois les plus froids.

Quant à la durée de cette interdiction, elle est initialement de 180 jours. Il s’agit de la période convenue par un vote majoritaire, mais cela ne signifie pas que c’est la seule période pendant laquelle l’interdiction sera en vigueur.

La création d’une telle interdiction pourrait créer de nouveaux problèmes pour le Kosovo. Cela s’est déjà produit dans d’autres pays, et certains centres miniers décident de se connecter illégalement au système électrique, ce qui entraîne plus de conséquences pour le système électrique et implique le vol d’énergie, donc les choses pourraient devenir un peu plus sérieuses, mais pour l’instant l’interdiction n’est que de 180 jours, et il reste à voir quelles seront les prochaines mesures.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info