Une maison au Portugal vendue pour 3 bitcoins lors d’une vente historique

Alors que l’utilisation des crypto-monnaies gagne en popularité, un nombre croissant de personnes ont recours aux actifs numériques pour acquérir et vendre des biens immobiliers.

On a appris le 5 mai qu’une propriété à Braga, au Portugal, a été vendue exclusivement sur la base de bitcoins, sans qu’aucune conversion en euros n’ait lieu. Avec cette transaction, le secteur de l’immobilier aura connu une première du genre.

L’appartement T3 au Portugal a été acquis pour trois bitcoins, ce qui équivaut à environ 110 000 euros. Les témoins de la signature de l’acte étaient des représentants de l’entreprise immobilière Zome, le cabinet juridique Antas da Cunha Ecija, le président des notaires, et d’autres partenaires de la Crypto Valley Switzerland.

Zome a annoncé ce développement dans un post Facebook, soulignant que l’entreprise est “en première ligne” en ce qui concerne la technologie Web3 et l’adoption des crypto-monnaies :

“Cet acte représente une étape historique, le transfert d’un actif numérique vers un actif physique – une maison – sans aucune conversion en euros. Nous pensons qu’un nouveau monde de business possible dans l’immobilier s’ouvre aujourd’hui !”.

Les initiatives de Web3 assurent la croissance et la création de valeur

Le directeur de la technologie de Zome, Carlos Santos, estime que l’opération offrira de nouvelles opportunités à l’entreprise. Selon Nuno da Silva Vieira, avocat du cabinet Antas da Cunha Ecija, l’opération a le potentiel d’être une “grande opportunité de croissance et de création de valeur” au Portugal.

D’autres initiatives liées à Web3 sont en cours de création par Zome et seront présentées “très prochainement“, selon la conclusion du blog de la société.

Jusqu’au mois dernier, l’achat de biens immobiliers en crypto-monnaies nécessitait que l’acheteur convertisse d’abord ses avoirs en crypto-monnaies en euros. Depuis lors, cependant, l’Ordre des notaires du Portugal a élaboré des lignes directrices explicites pour la formation d’actes pour les transactions immobilières qui sont effectuées entièrement via des actifs numériques.

Une comparaison des valeurs des crypto-monnaies entre le moment où l’acte a été enregistré et celui où le contrat à ordre a été signé, ainsi qu’entre les dates des deux documents, serait nécessaire pour évaluer si la transaction était légale ou non.

À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info