Quand les supermarchés doivent-ils recourir aux antivols pour sécuriser leurs produits frais ?

L' est un phénomène qui, bien qu'il puisse être bénéfique pour une économie à certaines conditions, peut entraîner des répercussions nocives telles que la hausse du prix des produits alimentaires. Une conséquence négative de cette inflation est la forte augmentation des vols à l'étalage. Selon le ministère de l'Intérieur français, ceux-ci auraient augmenté de 14 % en 2022, c'est-à-dire 13,3 % de plus sur l'année précédente.

Face à cette problématique, Les Mousquetaires , groupe leader dans la grande distribution, ne font pas rester les bras croisés. Invité sur le plateau RMC jeudi 9 mars 2023, Thierry Cotillard témoigne : on constate des vols, notamment sur des valeurs importantes comme la viande et le poisson frais emballé. On n'a pas le choix, on s'équipe et on a revu aussi les plannings des vigiles pour avoir des présences plus importantes. Il déclare par ailleurs que « c'est nouveau, on ne le faisait pas il y a deux, trois ans ».

Une mesure radicale

Pour lutter contre les vols à l'étalage, Les Mousquetaires se servent d'une méthode radicale : le recours aux antivols. Installées sur les produits alimentaires à forts risques – viandes ou poissons frais emballés – ces dispositifs permettraient de limiter les fraudes sans nuire à la qualité des services proposés.

Selon le directeur de l'enseignement professionnel de l'Université de Poitiers, Yves Roucaute, « en matière d'antivol, les systèmes sont parfois intrusifs. L'immersion des produits dans des solutions salées nuit par exemple à la qualité gustative des produits ». D'autres méthodes ont été abordées, mais semblent encore trop complexes pour être appliquées de manière efficace.

Les Mouquestaires, ayant trouvé une solution pour anticiper la , devraient toutefois continuer à améliorer leurs dispositifs. Les antivols doivent certes faire leur travail et maintenir les produits en lieu sûr, mais ils doivent aussi respecter les normes sanitaires et ne pas porter atteinte au goût et à la qualité des denrées.

Des moyens techniques spécifiques

Si l'installation d'antivols est une manière de limiter les vols à l'étalage, des moyens techniques spécifiques sont souvent utilisés par Les Mousquetaires. Ces outils non seulement dissuadent les possibles voleurs, mais aident également à faciliter la surveillance des rayons alimentaires.

Afin d'accroître leur vigilance, la grande surface fait appel à des caméras de surveillance et à de nombreuses autres technologies. La reconnaissance faciale permet par exemple de contrôler les allées et venues des clients, et d'identifier leurs comportements suspects. Un système de géolocalisation redirige ensuite le personnel vers les zones à haut risque et aide à repérer les personnes ayant tenté de voler des produits.

Par ailleurs, des tablettes tactiles sont installées sur les caisses afin d'alerter les caissiers en cas de suspicion. Elles affichent des images des produits susceptibles d'avoir été és et informent le personnel sur l'utilisation des antipalaces.

Un objectif commun : lutter contre l'inflation

Bien que Les Mousquetaires aient mis en place ces différents moyens techniques spécifiques afin d'empêcher les vols à l'étalage, leurs efforts s'inscrivent avant tout dans une logique plus large axée sur la lutte contre l'inflation. Cette dernière menace non seulement le pouvoir d'achat des consommateurs, mais crée également des situations qui nourrissent l'activité illicite.

Dans ce contexte, il convient donc de souligner l'engagement des Mousquetaires visant à offrir des produits accessibles à tous, en limitant leur vol et en les protégeant contre les effets néfastes de l'inflation.

4.3/5 - (7 votes)

Paul Laurent

Paul est un passionné de FinTech, de RV et du . Sa passion pour la et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info

Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :