Christine Lagarde, rend le changement climatique responsable de l’inflation en Europe

Selon Christine Lagarde, l’inflation de l’Europe est à mettre sur le compte du changement climatique. Lors de son entretien avec Madame Figaro, Mme Lagarde a souligné qu’il fallait tenir compte du fait que les “catastrophes climatiques” affectent beaucoup la stabilité des prix.

Christine Lagarde insiste sur la nécessité de prendre en compte le changement climatique.

En juin dernier, l’inflation de la zone euro a atteint 8,6 % et le mois suivant, en juillet, le taux d’inflation européen a encore grimpé à 8,9 %. Alors que le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s’est engagé à maîtriser l’inflation vendredi, Isabel Schnabel, membre du directoire de la BCE, et François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, ont déclaré à la presse qu’un “sacrifice” plus important est nécessaire pour freiner l’inflation croissante en Europe.

Les banques centrales sont susceptibles d’être confrontées à un ratio de sacrifice plus élevé par rapport aux années 1980“, a déclaré M. Schnabel vendredi. “Même si les prix devaient répondre plus fortement aux changements des conditions économiques nationales, la mondialisation de l’inflation rend plus difficile le contrôle des pressions sur les prix par les banques centrales“, a ajouté le membre du directoire de la BCE.

Entre-temps, dans une interview à Madame Figaro Christine Lagarde estime que l’inflation en Europe peut provenir du changement climatique.

Christine Lagarde n’est pas la seule personne à avoir établi un lien entre l’inflation et les changements à long terme des températures et des régimes climatiques dans le monde. Le 15 août, le New York Times a publié un éditorial sur la façon dont des politiques spécifiques peuvent combattre l’inflation en luttant en même temps contre le changement climatique. L’administration Biden suit la même tendance, puisque le projet de loi récemment mis en œuvre, appelé Inflation Reduction Act, prétend réduire l’inflation en luttant contre le changement climatique.

Lire Plus  La CBDC pourrait être le "Saint Graal" des paiements transfrontaliers, selon la BCE !

Christine Lagarde croit fermement que le changement climatique a affecté la stabilité des prix et elle a noté que de nouvelles catastrophes climatiques pourraient nuire à l’économie mondiale. “Si de plus en plus de catastrophes climatiques, de sécheresses, de famines se produisent dans le monde, il y aura des répercussions sur les prix, sur les primes d’assurance, sur le secteur financier“, a insisté Mme Largarde lors de son interview à Madame Figaro. La présidente de la BCE a ajouté :

Nous devons prendre cela en compte.

L’Europe se débat avec la hausse des coûts de l’énergie liée à la guerre Ukraine-Russie, mais un certain nombre de publications insistent sur le fait que que “la chaleur extrême aux États-Unis, en Europe et en Chine frappe les économies du monde entier et aggrave l’inflation“. Les analystes supposent également que les Européens pourraient être confrontés un hiver extrêmement rigoureux lorsque les saisons changent. Lors de l’interview de Mme Largarde le 25 août, il a été demandé à la présidente de la BCE si elle porte “un poids de responsabilité” face à la morosité de l’économie européenne.

Oui, absolument“, a fait remarquer Christine Lagarde, “Je continue à faire mes courses au supermarché, à payer mes propres factures, y compris mes factures de gaz, et à rencontrer des gens au marché, car la vie ici à la BCE peut être un peu éloignée, déconnectée, et ponctuée de modèles économétriques et de projections. Je vais de l’avant avec un sens du devoir et de l’humilité.

À propos de l’auteur, Monsieur Ripple

Monsieur Ripple a parfois des problèmes avec la SEC, ce qui en fait un expert en litiges crypto. Il est notre expert juridique et est notre plus grand défenseur des droits des utilisateurs de crypto dans le monde.