La BCE annonce une 7ème hausse consécutive des taux d’intérêt face à une inflation galopante en zone euro

La centrale européenne () surprend encore avec une septième hausse consécutive des taux d'intérêt, dans un contexte d'inflation toujours élevée en zone . Les opinions divergent quant à l'efficacité de cette stratégie pour lutter contre l'inflation, alors que certains estiment qu'elle pourrait causer une récession.éa

La BCE poursuit sa lutte contre l'inflation

Jeudi dernier, la BCE a augmenté les taux d'intérêt pour la septième fois consécutive, confirmant les prévisions des analystes. Cette décision fait suite à une hausse de l'inflation de 7% en avril en zone euro. Les taux d'intérêt des principales opérations de refinancement ont ainsi été portés à 3,75%, tandis que ceux de la facilité de marginal et de la facilité de dépôt ont atteint respectivement 4% et 3,25%.

Les analystes estimaient que cette septième hausse des taux d'intérêt de la BCE serait plus modérée que les précédentes en raison des conditions financières plus restrictives. La hausse constante des taux d'intérêt en Occident fait craindre une récession, tandis que la demande de crédit chute drastiquement en raison de critères de prêt plus stricts.

Lire Plus  La présidente du FMI tire a boulets rouges sur les crypto : "Les crypto-monnaies stables sont un système pyramidal".

Le taux d'inflation d'avril en zone euro

L'inflation en zone euro a atteint 7% en avril, avec des hausses notables des prix à la consommation en Allemagne et en . Néanmoins, l'inflation sous-jacente, qui exclut les prix des denrées alimentaires, de l'énergie, du tabac et de l'alcool, a ralenti, passant de 5,7% à 5,6%. Cette baisse, inférieure aux attentes du marché, marque le premier recul depuis juin 2022, alors que les banques centrales cherchent à obtenir une diminution durable de l'inflation. Malgré ce ralentissement, l'inflation sous-jacente reste bien supérieure à l'objectif de 2% fixé par la BCE.

Les analystes prévoyaient que les prix de l'alimentation, de l'alcool et du tabac afficheraient en avril le taux annuel le plus élevé, à 13,6%, contre 15,5% en mars. Les biens industriels non énergétiques arrivent en deuxième position, avec un taux annuel de 6,2% le mois dernier, contre 6,6% en mars. Enfin, les services ont progressé de 5,2% par rapport à 5,1% en mars, tandis que les prix de l'énergie ont augmenté de 2,5% ès une baisse de 0,9% en mars.

Lire Plus  L'euro numérique, la CBDC européenne qui devrait arriver à un moment donné en 2025

Des avis divergents sur la stratégie de la BCE

Les opinions restent partagées quant à la pertinence des hausses de taux d'intérêt de la BCE pour lutter contre l'inflation croissante en pleine . Par exemple, le gouverneur de la Banque centrale d'Italie, Ignazio Visco, a averti que de nouvelles augmentations des taux pourraient nuire à l'économie et créer des risques financiers. De plus, Visco a souligné que davantage de personnes pourraient souffrir considérablement en raison d'augmentations excessives des taux d'intérêt.

Cependant, son homologue néerlandais, Klaas Knot, estime que la BCE devrait continuer à augmenter les taux d'intérêt jusqu'à l'été. Les décideurs de la BCE semblent donc adopter des approches différentes pour tenter de maîtriser l'inflation en zone euro.

Il est important de noter que la américaine () a également récemment relevé ses taux d'intérêt de 25 points de base, portant les taux d'intérêt au-dessus de 5%. Cette décision souligne les efforts concertés des banques centrales pour lutter contre l'inflation à travers le monde, malgré les craintes de répercussions économiques négatives.

4.3/5 - (7 votes)
Afficher Masquer le sommaire

Soutenez Actucrypto en nous suivant sur Google Actualités :