L’effondrement de tous les marchés aux États-Unis, en Europe et en Asie a eu un impact sur la plupart des actions et des contrats à terme sur actions

Aux États-Unis, les contrats à terme ont baissé de plus de 1 % au cours de la séance de pré-négociation de lundi, après l’une des pires chutes de Wall Street en 2022. Ainsi, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a perdu 330 points, soit 1,05 %, tandis que le Nasdaq 100 a plongé de 1,88 %. En outre, les contrats à terme sur le S&P 500 ont également reculé de 1,42 %.

Ce récent recul des trois principaux indices américains fait suite à leurs plus fortes baisses hebdomadaires depuis la fin janvier. Le Nasdaq Composite a reculé de 5,6 %, tandis que le DJIA et le S&P 500 ont également connu des retracements de 4,6 % et 5,1 %, respectivement.

Le rapport de mai sur l’indice des prix à la consommation est en grande partie responsable du recul des actions américaines à terme.

En outre, une partie importante du récent recul des futures sur actions américaines est survenue vendredi dernier à la suite d’un rapport décevant sur l’indice des prix à la consommation de mai. Selon le Bureau of Labor Statistics, l’indice des prix à la consommation américain a augmenté de 8,6 % le mois dernier par rapport à la même période de l’année précédente. Cela représente la hausse la plus rapide depuis décembre 1981 et dépasse les attentes des économistes. Les données sur l’inflation, plus élevées que prévu, ont inquiété les investisseurs, entraînant une baisse de 2,9 % et de 3,5 % pour le S&P 500 et le Nasdaq, respectivement. En outre, le Dow Jones a perdu 880 points, soit 2,7 %, vendredi de la semaine dernière.

Le rapport sur l’indice de base des prix à la consommation pour le mois de mai, qui exclut les prix de l’alimentation et de l’énergie, a également dépassé les estimations, à 6 %. S’exprimant sur cette évolution, le président de Yardeni Research, Ed Yardeni, a déclaré :

“Le rapport sur l’IPC de mai a montré peu de signes d’un pic d’inflation, même si nous nous attendons toujours à un pic prochainement. Le rapport suggère également une Fed plus faucon et un risque de récession plus élevé.”

En outre, Ed Yardeni a également ajouté que “le sentiment des investisseurs et des consommateurs s’est dégradé. Mais cette fois, la tendance baissière généralisée pourrait ne pas être un signal haussier contrariant aussi utile que par le passé.

Ed Yardeni a conclu qu’à la suite de ces développements, il y a désormais 45 % de chances qu’une légère récession se produise. Ce chiffre est également supérieur de 5 % aux prévisions précédentes.

Ces données précèdent une réunion très attendue de la Fed cette semaine. Beaucoup s’attendent déjà à ce que la banque centrale augmente les taux d’intérêt d’au moins un demi-point mercredi. Jusqu’à présent, la Fed a relevé ses taux à deux reprises en 2022 pour contenir l’inflation croissante.

Europe et Asie-Pacifique

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices boursiers européens ont également chuté en raison de l’éventualité d’une hausse des taux d’intérêt par la Banque centrale européenne. La banque a annoncé jeudi dernier son intention de relever ses taux de 25 points de base. Cette information, conjuguée à l’évolution de la Fed vendredi aux États-Unis, a fait chuter le Stoxx 600 paneuropéen de 1 % dans les échanges avant bourse.

Les actions de la région Asie-Pacifique n’ont pas non plus échappé à la chute généralisée du marché due aux hausses imminentes des taux d’intérêt. Un grand nombre d’indices majeurs à Hong Kong, au Japon et en Corée du Sud ont tous reculé de plus de 3 %.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a chuté de 3,23 % au cours de la dernière heure de négociation, et l’indice Hang Seng tech a également perdu 4,4 %. Par ailleurs, le Nikkei 225 du Japon a également reculé de 3,01 % pour clôturer à 26 987,44, tandis que l’indice Topix a perdu 2,16 % à 1 901,06. En Corée du Sud, le Kospi a subi une baisse de 3,52 %.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Miss Solana

Miss Solana est fan de Defi et de métavers, tout comme Miss Ethereum qu'elle espère bien un jour dépasser. Dynamique et pleine d'idées, elle cherche en permanence à moderniser la vision de la blockchain