Justin Sun (TRON) dézingue Vitalik Buterin et soutien les hard forks d’Ethereum !

Alors que la date de la fusion d’Ethereum approche, les conversations autour de l’avenir d’Ethereum deviennent de plus en plus animées. Justin Sun, le fondateur de Tron, devient l’une des personnalités les plus influentes à soutenir publiquement les hard forks d’Ethereum.

Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum, s’en est pris aux partisans du hard fork d’Ethereum, dont Sun. Il a déclaré que ces partisans sont des propriétaires d’échange qui cherchent à gagner de l’argent rapidement.

https://twitter.com/justinsuntron/status/1556530370333384704?s=20&t=RsZmVcG1vHdARp4OA-_dlQ

Justin Sun a pris la parole sur Twitter pour contester les affirmations de Vitalik. Il affirme que sa bourse, Poloniex, ne prend aucun frais pour les transactions ETHW ou ETHS. Il affirme que son soutien est uniquement destiné au bien public.

https://twitter.com/justinsuntron/status/1556532237016780800?s=20&t=RsZmVcG1vHdARp4OA-_dlQ

Le va-et-vient autour de la fusion Ethereum

The Merge remplace les mineurs actuellement requis par la Proof-of-Work par des validateurs. En conséquence, la prochaine action des mineurs concernés est devenue un sujet de spéculation. Buterin a demandé aux partisans de PoW et aux mineurs de soutenir la blockchain Ethereum Classic.

Cependant, les préoccupations concernant les hard forks dans Ethereum après la fusion ont été une source d’inquiétude. Chandler Guo, un mineur chinois influent, a révélé son intention de forker l’ETH.

Justin Sun a pris la décision de soutenir tout fork potentiel. Poloniex, la bourse de Sun, cote désormais ETHW et ETHS. La bourse permet également à tout détenteur d’ETH d’échanger ses jetons contre des ETHS ou des ETHW.

Sun affirme qu’il apprécie les travaux de la Fondation Ethereum et de Vitalik. Cependant, il affirme que la preuve de travail devrait exister comme mécanisme de consensus même après la fusion.

Lire Plus  Le taux de hachage d'Ethereum Classic grimpe de plus de 300 %

Que vont faire les mineurs après la fusion ?

Le deuxième plus grand pool minier, f2pool, a révélé que l’ère de la preuve de travail est arrivée à son terme sur Ethereum. Il a révélé que la décision d’un hard fork sera laissée aux mineurs. Cependant, ils affirment leur volonté de passer à la Proof of Stake.

Chainlink ($LINK), une société leader dans le domaine des contrats intelligents, a également révélé son intention de soutenir uniquement la couche Proof of Stake d’Ethereum.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Binance

Monsieur Binance, c'est notre spécialiste, des exchanges, de la finance et la DeFI, il en connait tous les rouages et système... Il porte donc particulièrement bien son nom.