Elon Musk invite le PDG de Twitter à un débat public sur les faux comptes et les robots spammeurs

Elon Musk, PDG de Tesla et de Spacex, a lancé un défi au PDG de Twitter en l’invitant à un débat public sur les faux comptes et les robots de spam de la plateforme. Un récent sondage réalisé par Musk a montré que près de 65 % des personnes interrogées ne croient pas que moins de 5 % des utilisateurs quotidiens de Twitter sont des faux comptes ou des spams.

Musk défie le PDG de Twitter dans un débat public

Le PDG de Tesla, Elon Musk, a mis au défi le PDG de Twitter, Parag Agrawal, de participer à un débat public sur les faux comptes et les spams sur Twitter. “Laissez-le prouver au public que Twitter compte moins de 5 % d’utilisateurs quotidiens de faux comptes ou de spams“, a écrit Musk samedi.

Le pourcentage de spams et de faux comptes sur Twitter a incité le PDG de Tesla à mettre fin à son offre d’achat de 44 milliards de dollars. Twitter a poursuivi Musk en justice pour le forcer à aller jusqu’au bout de l’opération de rachat. Le patron de Spacex a ensuite déposé, lui aussi, plainte en accusant Twitter de fraude.

Sondage de Musk sur les faux utilisateurs et les spams sur Twitter

Elon Musk a mis en place samedi un sondage Twitter de 24 heures demandant à ses 103 millions d’abonnés s’ils pensent que moins de 5 % des utilisateurs quotidiens de Twitter sont des faux ou des spams. Un total de 822 766 votes a été comptabilisé : 64,9 % ont choisi “non”.

Alors que Twitter affirme que moins de 5 % de ses utilisateurs quotidiens sont des faux comptes ou des spams, Musk n’est pas d’accord et a essayé d’obtenir des données du géant des réseaux sociaux pour mener sa propre analyse, sans succès.

Elon Musk a expliqué : “Toutes les indications suggèrent que plusieurs des divulgations publiques de Twitter concernant ses mDAU sont soit fausses, soit matériellement trompeuses… La proportion de comptes faux et de spam inclus dans le compte mDAU rapporté est largement supérieure à 5%.

Twitter définit les mDAU (monetizable daily active users) comme “les utilisateurs qui se sont connectés et ont accédé à Twitter un jour donné par le biais de Twitter.com ou des applications Twitter capables de diffuser des publicités“. Les divulgations de Twitter comprennent celles déposées auprès de la Commission américaine des valeurs mobilières et des changes (SEC).

Dossiers SEC “matériellement faux”

Elon Musk affirme que Twitter lui a fourni des données obsolètes, a proposé un faux ensemble de données, puis a fourni un ensemble de données propres où ils ont déjà suspendu les comptes malveillants.

Le PDG de Tesla a tweeté samedi :

Si Twitter fournit simplement sa méthode d’échantillonnage de 100 comptes et la manière dont il est confirmé qu’ils sont réels, l’accord devrait se poursuivre aux conditions initiales. Toutefois, s’il s’avère que les documents déposés auprès de la SEC sont matériellement faux, l’opération ne devrait pas avoir lieu.

Musk a détaillé dans sa contre-attaque que trois jours après avoir signé l’accord d’achat, Twitter “a réaffirmé et divulgué publiquement que les chiffres mDAU dans le 10-K de 2021 étaient faux et que Twitter avait surcompté le mDAU jusqu’à 1,9 million dans chaque trimestre.

Afficher Masquer le sommaire
À propos de l’auteur, Monsieur Bitcoin

Monsieur Bitcoin est un passionné de FinTech, de RV et du Bitcoin. Sa passion pour la finance et la technologie a fait de lui l'un des principaux rédacteurs de Actucrypto.info